vendredi, décembre 05, 2014

étourdie


Suis allée, comme prévu, cheminant dans la grisaille du matin, esprit clair et pas décidé, vers le laboratoire pour prendre le résultat de l'examen demandé, l'ai enfoui dans mon sac.. 
et j'ai continué ma route, fait les quelques pas qui me séparaient des halles quasi désertes
ai empli mon couffin de morue, de bintjes et de grenailles, de courge, pommes grises, poivron, trois ceps, fenouil, tomates en grappe, ail, dos de lieu noir, d'un bout de thon rouge honte à moi et d'un Saint-Félicien
suis sortie, regardais d'un oeil vague des galoches en me demandant quel collectionneur pourrait les désirer, quand une masse de fatigue m'est tombée dessus, venue de je ne sais où
me suis mise sous la protection de la tour Saint Jean, bien calée sur un banc, regardant le ciel entre les arbres, cherchant à recomposer une Brigetoun en état de fonctionnement correct
et puis m'en suis retournée, dédaignant les bras rencontrés, puisque c'étaient la fermeté des jambes et l'équilibre qui faisaient défaut, suis passée à la pharmacie prendre le produit pour scanner,
ai accepté avec gratitude l'aide d'un voisin qui s'est chargé du couffin dans l'escalier,
ai fait bon gros déjeuner (mes doigts ont maigri, j'ai perdu ma chevalière, lui ai adressé un adieu assez détaché, mais rattrapant in extremis le jade hier j'ai décidé de sortir mains nues jusqu'à ce qu'elles regagnent chair plus abondante..)
ai vécu tout doux, tout doux, mais quand, un peu vacillante mais harnachée, j'ai pris mon billet pour Antigona, qui se joue au Chêne noir, http://www.chenenoir.fr/programmations/saison-d-hiver-2014-2015/article/antigona, j'ai constaté que cela se donnait à 19 heures et non à 20 heures.
Me suis injuriée, ai rependu mon manteau, enlevé mon chapeau, me suis demandée s'il ne s'agissait pas en fait d'une fausse étourderie. 

5 commentaires:

jeandler a dit…

Une journée en décalage. Le temps en pointillé.

Dominique Hasselmann a dit…

Il n'est pas prévu une architecture nouvelle pour les halles ?

brigitte celerier a dit…

oh elles en sont à leur xème version, et là on a recouvert à grand frais la façade d'un mur planté, on garde !

Gérard a dit…

quel carnage ! en voyant la dernière photo

brigitte celerier a dit…

n'est ce pas ?