mardi, décembre 16, 2014

Rien ou presque


suis allée, dans le matin doucement couvert, déposer la dernière moisson de papiers et de bocaux dans les containers
devant les remparts, et j'ai eu envie de mettre muraille entre moi et le monde, réel et virtuel,
parce que ma foi me sentais ainsi (sauf la taille tout de même)
alors journée NEANT.
à part cette question que je me pose avec une régularité et une persistance sans espoir : n'y-a-t-il que moi, gourde parmi les gourdes, pour faire du changement d'une housse de couette, contre la volonté de l'une et de l'autre, une épreuve presque au delà de mes facultés, qui me prend un petit quart d'heure, entrecoupé de crises de fou-rire les bons jours, ou de jurons le reste du temps.

18 commentaires:

Dominique Hasselmann a dit…

Ce "rien" n'est déjà pas mal ! J'apprécie la photo comme en surimpression...

brigitte celerier a dit…

merci, mais heureusement il y avait une vitre entre lui ou elle et moi, quoique...

jeandler a dit…

Un changement de peau n'est jamais sans douleurs.

brigitte celerier a dit…

sourire

arlettart a dit…

C'est dans les jours "vides " que naissent les plus beaux textes ou les projets les plus fous

Christine Simon a dit…

mon protocole de changement de housse de couette :
1. Mettre la housse à l'envers
2. L'empoigner par les angles du haut
3. Attraper les angles du haut de la couette
4. Faire glisser la couette tout du long
5. Boutonner le bout
6. Plonger dans le tout ainsi réuni et humer le parfum de la lessive choisie.
Et recommencer quand ça ne sent plus rien.

Et je déteste faire ça, quand-même.

brigitte celerier a dit…

ben là c'était si beau de ne pas être (et ça s'arrange pas)

brigitte celerier a dit…

Christine vais recopier et m'inspirer

Lavande a dit…

Merci Christine!

annajouy a dit…

il y a des jours en effet où on réclame un mode d'emploi ...et d'autres qui se houssent plus facilement

chri a dit…

Il faut s'y résoudre: c'est infaisable sereinement.

Defrancoisjose a dit…

Satanée housse de couette !
J'ai tout essayé, visionné un tas de tutos d'enfilage de housse couette (si, si ça existe !)
Me suis bagarré avec ces fichus morceaux de tissu, j'ai sué sang et eau à m'acharner pour que ces deux irréductibles daignent se marier à peu près convenablement.
J'ai abandonné.
A quoi bon puisque la fée qui m'accompagne bidouille ça en moins de temps qu'il ne m'en a fallu pour écrire ces quelques mots.

Anonyme a dit…

Merci pour le mode d'emploi "changement de couette" sans s'énerver :-)
Vous n'êtes pas seule Brigetoun à vous bagarrer ainsi mais c'est tellement douillet que bon y a pire comme problème ;-)

Flore

brigitte celerier a dit…

mais moi je n'ai pas de magicien sous la main...

brigitte celerier a dit…

Flore - ça d'accord, il y a bien pire

Defrancoisjose a dit…

Je vous prêterai ma fée si d'aventure je venais à traîner mes puces dans vos parrages. ;)

Gérard a dit…

tu t'échine à visiter la petite muraille ?

brigitte celerier a dit…

merci pour la fée
Gérard, elle est vraiment si près, peux pas l'ignorer