dimanche, décembre 14, 2014

Samedi matin

ciel, douceur grise,
moutonnement que perce,
tranche, lumière
lutins blancs étaient
deux perchés deux trébuchant
et deux gracieuses
les saveurs d'hiver
une récolte variée
pour réjouir pâtes
dentelle sombre
arbre posant voilette
jouant avec ciel
perdues sur glace
étaient en peur et plaisir -
aide des pingouins 
Vaucluse se vent,
ocres et terres, saveurs,
poterie jaspée
sacs, poignées couffin,
regarder ma peau fripée,
déposer charge

10 commentaires:

Hélène Verdier a dit…

minuit deux, samedimanche, comme dit Boby, un petit peu d'hier dans aujourd'hui en attendant demain, et de fil en aiguille, Avignon au jour le jour,
bonne journée Brigitte

brigitte celerier a dit…

gratitude pour ce petit chemin fait en compagnie

Dominique Hasselmann a dit…

Ces courses sont toujours réjouissantes : bon dimanche !

brigitte celerier a dit…

on va essayer, tout doux, tout doux (avec concert à la clé)

jeandler a dit…

Les roulettes seraient-elles interdites à Avignon pour que tes mains ainsi rougissent ? Bonnes agapes sans Lucullus mais avec Lustucru. Mais sait-on jamais.

brigitte celerier a dit…

,,non c'est mon côté cochonnet (truie plutôt, mais cochonnet c'est plus mignon)
en fait de pâtes c'étaient vermicelles de riz ma dernière passion (relative) mais en fait une improvisation de légumes divers épatamment dosée par pur hasard,

Christine Simon a dit…

ne fais pas partie du syndicat des caddies, et suis convaincue que c'est moche un caddy, mais peut-être que ça aiderait pour votre main.
Ils en ont même à trois roues pour monter les escaliers.
Enfin moi ce que j'en dis.
Bon dimanche. :-)

brigitte celerier a dit…

euh les trois roues avec mes marches étroites ce serait casse cou !

Anonyme a dit…

c'est vous qui savez :-)

Gérard a dit…

j'avais pensé au sac à dos, mais non çà ne va pas aller...