mercredi, janvier 21, 2015

Ce ne fut pas danse

Laudes, ouverture des volets, froid, retour sous couette
Prime, la météo que je venais de lire, l'air glacé, mort, de la cour ont fait s'éloigner lentement mon projet de cheminer dans la nuit vers la trop lointaine rue Guillaume Puy.
Ne sais pourquoi, j'avais regardé lundi après-midi le programme des Hivernales bien nommées qui doivent se dérouler à partir du 17 février, découvrant ainsi que Caroline Carlson, pour accompagner la présentation du cru 2015, lundi, et l'ouverture de la billetterie, ce mardi, donnait Dialogue with Rothko et grande envie m'en était venue.
Comme j'avais vu, aussi, qu'un film/hommage et la captation d'un de ses solos étaient projetés à la maison de Vilar, suis partie dans la ville que l'hiver assaille, un peu avant 16 heures, à contre-petite-angoisse, mes jambes ayant inventé un nouveau caprice, accompagnées par nausées et autres minuscules misères, pour ne pas renoncer tout à fait à mon envie.
Seulement, ô stupide Brigetoun, 14 16 heures, ce qui était mentionné sur le programme, ne signifiait pas à 14 et à 16 heures mais de 14 à 16 heures, et m'en suis revenue, ayant tout de même la satisfaction d'avoir forcé mes jambes, toujours aussi gourdes, à fonctionner...
me suis contentée de regarder une courte vidéo montrant des passages du Dialogue
en rendant un humble hommage muet à sa beauté (moi de si peu son aînée), à son charme, son élégance et à ce mélange merveilleux de rigueur et de grâce.

10 commentaires:

annajouy a dit…

en effet beaucoup de grâce retenue et déployée..

Dominique Hasselmann a dit…

Elle aura dansé tout l'hiver...

arlettart a dit…

Rigueur et basculement ... J'ai esquissé cette splendeur après un spectacle ( Vais essayer de la retrouver )
Garde toi des chutes en ces temps de sournoise douceur

jeandler a dit…

La rigueur et la grâce, un couple à déchiffrer. Un pas de danse mesuré.

brigitte celerier a dit…

Dominique, elle a assez de volonté pour tenir les ans à distance

mémoire du silence a dit…

Une grande dame d'une force-beauté inouïe ... talentueuse .. élégante, et d'une grande générosité...
je l'aime.

brigitte celerier a dit…

je l'admire aussi

Marie-Christine Grimard a dit…

Talent, élégance, imagination, souplesse, innovation, que de beauté partagée par cette grande dame... Merci à vous pour cette respiration !

brigitte celerier a dit…

que j'ai été incapable d'aller voir...

Christine Simon a dit…

Quel plaisir de voir cette danseuse, vue il y a longtemps.