dimanche, février 22, 2015

Etions dans la norme

notre ciel avait oublié le bleu, ne connaissait plus que les nuances entre blanc et anthracite
tonnerre quand j'ai mis ma cafetière sur la plaque

ai enfoui mes vagues projets…
et quand, la pluie me semblant bénigne, m'en suis allée vers la place dans l'après-midi, elle était toujours là, créant rues désertes, mines enfoncées en capuche, quelques grands rires juvéniles et des flaques piquetées de petits cratères mouvants
mais dans ma cour, à côté du laurier vernis d'humidité
deux miraculeux bijoux baroques.

10 commentaires:

arlettart a dit…

Vernis éphémère comme les larmes sur un visage ...
Tout passe

Dominique Hasselmann a dit…

Très beau vert des feuilles de laurier (il va falloir que j'aille récupérer le mien, avec l'olivier, "mis en pension" ailleurs pendant les travaux de ravalement de l'immeuble).

Hier, la pluie également parisienne n'avait pas découragé les ondulations du long serpent chinois !

jeandler a dit…

Qu'est-ce que la norme ? Je ne sais.
Ce que je sais c'est que nous sommes en pleine a-normalité.

brigitte celerier a dit…

Arlette, il devrait si j'en crois les prévisions nous venir un bon gros vent pour nettoyer
Dominique, oui, et merci de nous les avoir montrées les ondulations

brigitte celerier a dit…

Pierre il me semblait avoir compris que la pluie sévissait un peu partout (et jusqu'à fin avril elle est de saison)

anna jouy a dit…

...vernis d'humidité" *****

Christine Simon a dit…

ce n'est pas une surprise, j'aime vos fleurs

brigitte celerier a dit…

celles là, comme leur arbuste, ont tout de même (de vivre avec moi) une drôle d'allure et des maturités en périodes anarchiques

mémoire du silence a dit…

J'aime la première photo du jour
elle m'inspire une peinture

Ici le temps est capricieux
le soleil fait de l'oeil à la pluie, ils n'ont cesse l'un et l'autre de jouer à cache-cache, peut-être un jeu de séduction

marcopolette a dit…

Magnifique première photo, oui, plaisir aussi miraculeux que ces premières fleurs. Merci !