dimanche, mars 15, 2015

survenues



A l'heure de la dernière cuillère du pot de miel, suis sortie saluer, sous un ciel d'un blanc translucide, les petites langues vertes qui viennent aux plantes courageuses, sourire au fusain et au rosier, grimacer aux cadavres,
et puis, comme je me sentais paresseuse, dolente, un peu, suis restée bien benoitement dans l'antre, en vagues et sereines occupations et lectures.
A l'heure des pâtes très améliorées et garnies, on a sonné (avec tel énergie qu'une fois encore le répondeur a jailli de son logement, signature du facteur) et c'était Smouroute, le Smouroute que j'avais déjà rencontré
http://brigetoun.blogspot.fr/2013/10/lundi-avec-smouroute.html (avec quelques mots de Smouroute, plus d'images et liens vers lui chez Nathalie Guen son auteur et chez Sylvie Durbec son imagière)
Là c'est un petit livre, (une chemise-écrin contenant de longues cartes) édité par Vagamundo, où l'on trouve le poème de Smouroute en français, en polonais, et dans la langue que Smouroute se parle de l'intérieur
polonais bachi-bouzouk c'est sa langue à lui
sa langue de chat qu'on ne donnera pas
c'est pour les morts qu'on garde au chaud
une langue d'intérieur ça ne se prête pas
ou
en e drefoedach polskaek en e gaoze bashi-bouzouk
en e yezh kash na vezo ket treuzkaset
miret ez eo-hi berzet ma'z eo evit an anaon a zalc'her e c'hlouar
yezh an askre ne vez ket pretet (et voilà que l'ai fait un peu, emprunter et prêter)
avec douze grands dessins savoureux de Smouroute que j'aime bien, même si sa grand mère régulièrement, agacée, doit lui dire Smouroute va à la cuisine !
Smouroute des fois a une tache sur son pull
la main dessus il préfère la garder
Smouroute s'attache vite
quand il rote il a des plumes qui volent
alors il regarde ailleurs
dit qu'il a dormi la bouche ouverte
que la porte du cimetière était trop grande
attrapé froid par ses pieds percés...
Et puis, vers six heures, à l'heure du thé, j'ai entendu et vu passer la pluie.

3 commentaires:

anna jouy a dit…

fait envie..! et sourires descendus du ciel..

brigitte celerier a dit…

en fait ce matin c'est plutôt la pluie froide qui descendait du ciel

arlettart a dit…

Plaisir de retrouver ce chat plein d'humour et les illustrations et ton billet ancien
Le printemps revient toujours
opiniâtre ...