jeudi, mai 14, 2015

En suivant la rue Joseph Vernet

Une rencontre,
deux jeunes femmes,
l'une toute charme et assurance, l'autre toute esprit piquant
toutes deux grandes, fines et fort aisées
Que dire ?
Suis irrémédiablement différente.

Pardon, suis surtout très papillon dans le vague aujourd'hui

10 commentaires:

Dominique Hasselmann a dit…

Les mannequins nous interrogent toujours de l'autre côté des vitrines : ils ou elles nous voient passer, mais que pensent-ils ou elles de nous ?

tanette2 a dit…

J'aime bien la dame en jaune...même si sa tenue aurait beaucoup moins d'allure si je devais la porter...hi hi..

jeandler a dit…

Un papillon qui butine, de ci, de là...

brigitte celerier a dit…

je crains que là elles m'aient dédaignée

brigitte celerier a dit…

Tanette c'est elle qui m'a arrêtée et oui ne me vois pas arpenter les rues ainsi vêtue

fbon a dit…

vive la différence!

brigitte celerier a dit…

et le trou dans les idées

arlettart a dit…

Papillon qui butine!!!
Jeandler me "vole" mon impression ...originale et peu mettable hors vitrine !! il s'en faut

Elise a dit…

magie d'un regard, d'une langue et vous leur reconnaissons vie !

pascale a dit…

La jaune,le petit doigt à la couture du pantalon, semble se soumettre...
mais son mollet droit résiste à l'entravement!