samedi, mai 23, 2015

Notes pour vendredi


le mistral est toujours là, mais en perte de force, ronronnant, avec de fortes rafales pour animer les arbres et assurer les conversations
soirée à l'opéra pour un concert dont le titre promettait plaisir : jubilations baroques, avec en soliste (violon) Julien Chauvin
plaisir attendu de confiance, plaisir qui est venu percer mon neutre, ma quasi somnolence, teinté d’admiration, de sourire, de familiarité selon les moments
- Carl Philipp Emmanuel Bach (le fils théoricien, enfin pas seulement) - symphonie 182 en si mineur pour cordes et continuo (clavecin) aigüe, un peu acide, citron vert et au coeur alanguissement
- Jean Sébastien Bach - 1er concerto pour violon, orchestre à cordes et continuo lumineuse volubilité du violon, élégie ample, et retour à l'entrain d'une gigue
- Michel Corrette – concerto comique les Sauvages orchestre à cordes et flûte, commençant par Rameau, finissant par une chanson à boire, musique aimable et facile
dans une autre interprétation, 
un entracte pour quelques bouffées en regardant, frissonnante, les branches onduler dans le vent
- Jean-Marie Leclair concerto n°5 pour violon et orchestre (cordes, continuo) la virtuosité du compositeur-violoniste-danseur – mené par le soliste – vivacité et entrelacs, tendresse cristaline du mouvement lent central
- Franz Joseph Haydn symphonie n°88 pour flûte, hautbois, bassons, cors, trompettes, timbale et cordes – symphonie parisienne (pour Johann Tost) – le sourire bonhomme, mais avec réserve, de Haydn – allegro sautillant, largo chant coloré du hautbois et du violoncelle – vigoureux menuet – et le rondo qu'ils ont repris en bis
retour dans un reste de vent face à un croissant merveilleusement net, qui pourtant n'a donné que bouillie trouble sur mon appareil (jetée avec une moue déçue)

8 commentaires:

Marie-christine Grimard a dit…

Merci pour cette soirée à l'opéra, le mistral qui fait parler a fait aussi danser les violons de Bach et Haydn finalement !

Hue Lanlan a dit…

belle soirée où j'aurais aimé être, notes en marche et en couleurs

arlettart a dit…

Clin d'oeil élégant en plus ...

brigitte celerier a dit…

merci pour vos gentils passages

jeandler a dit…

pour la traversée du jour, attachons nos ceintures, l'atterrissage n'est pas certain.

Denis Couet a dit…

"Lumineuse volubilité du violon" chez Bach, OUI !

Gérard a dit…

..agréable de finir la soirée au violon..merci !

brigitte celerier a dit…

Gérard tu es irremplaçable !