mardi, mai 19, 2015

S'appuyer sur la lumière...

oui ce n'est pas évident de prendre appui sur la lumière, du moins pour carcasse...
Mais Brigetoun qu'était toute nerfs noués après avoir brièvement accepté le côté sérieux de la vie, a caressé résolument des yeux tous les éclairs lumineux posés sur sa route ce matin, et son esprit y a trouvé sourire,
et même vigueur que le ciel en sa fermeté radieuse.
Et puis s'est attaquée, dans le calme de la fin d'après-midi, lourde un peu de soleil, à une liste des billets qu'elle désire pour le prochain festival, et de tout ce qu'elle voudrait faire, qu'elle ne pourra peut être pas – crainte de renoncer à me mettre en marche vers des lectures, spectacles, expositions ouverts librement aux premiers arrivés, à faire la queue sans certitude d'y avoir accès..
A noté ici l'emploi du temps envisagé, pour elle, et en déconseille la lecture (pour le programme si vous ne l'avez sous forme papier, le site http://www.festival-avignon.com/fr/la-programmation est fort bien fait (photos brigetouniennes de 2014 ou 2013)
samedi 4 juillet
15 heures – la Fabrica – des arbres à abattre – adaptation et mise en scène par Krystian Lupa (en polonais) – 4 heures 20
22 heures – cour d'honneur – le roi Lear – traduction et mise en scène par Olivier Py (esprit contradictoire en sommeil Brigetoun, n'est-ce-pas..) - 2 heures 20
dimanche 5 juillet
11 heures – la Mirande les origines de Wielopole exposition en hommage à Kantor
18 heures – jardin de la Vierge – Saint Joseph – sujets à vif programme B – Matek Jejzar/Niño De Eleche et Justine Berthillot/Pauline Peyrade – 2 heures 30
22 heures – cloître des Célestins – Andreas – adaptation (d'après «le chemin de Damas» de Strindberg), traduction et mise en scène par Jonathan Châtel – 1 heure 40 (oui)
lundi 6 juillet
11 heures – jardin de la Vierge – Saint Joseph – sujets à vif programme A – Jessica Batut/Latifa Laâbissi et Dominique Boivin/Claire Diterzi – 2 heures 30
15 heures – gymnase du lycée Mistral – soudain la nuit – texte Olivier Saccomano, mise en scène Nathalie Garraud – 2 heures
22 heures – cloître des Carmes – le vivier des noms – texte, mise en scène, peintures de Valère Novarina – 2 heures 11 (Oui – et j'admire avec légère incrédulité la précision de la prévision de durée)
mardi 7 juillet
11 heures – chapelle Saint Louis – lumières du corps – concert lecture Novarina/Bach – 1 heure 10
18 heures – opéra – Richard III – Shakespeare en allemand, mise en scène Thomas Ostermeier – 2 heures 30
22 heures – gymnase du lycée Aubanel (endroit redouté) – ma femme m'a fait une scène et effacé toutes nos photos de vacances – Teater NO99 (en estonien) – 1 h 40
mercredi 8 juillet
repos – intendance
12 heures – cour de la médiathèque Cecano – la république de Platon – Alain Badiou – mise en scène Valére Dréville, Didier Galas, Grégoire Ingold – 50 minutes
22 heures – cour du lycée Saint Joseph – les idiots – d'après Lars vonTrier – mise en scène Kirill Serebrennikov (en russe) – 2 heures 40
jeudi 9 juillet
11 heures 30 – Saint Agricol – la quatrième personne du singulier – concert lecture Novarina/Brahms/Liszt – 1 heure 10
18 heures – gymnase du lycée Saint Joseph – el syndrome – Sergio Boris – école supérieure de théâtre de Bordeaux (en espagnol) – 1 heure 15
22 heures – cour d'honneur – Juliette et Justine, le vice et la vertu – lecture de Sade par Isabelle Huppert – 1 heure 10
vendredi 10 juillet
repos, intendance, off
18 heures – église Saint Didier – Magnificat de Vivaldi et Missa Sancta Josephi dAntonio Caldera – 1 heure 30
20 heures – cour du musée Calvet – Bettencourt boulevard ou une histoire de France – de et par Michel Vinaver – 1 heure
samedi 11 juillet
11 heures – église des Célestins – Guillaume Bressonexposition
16 heures – site Louis Pasteur de l'université – Hope Srebrenica – installation Haris Parsovic
20 heures – cour du musée Calvet – Goethe se mheurt – de Thomas Bernhard – lecture – une heure
dimanche 12 juillet
11 heures – site Louis Pasteur de l'université – comment vivre sa vie ? Alain Badiou – deux heures
18 heures – Salle Benoit XII (autre lieu redouté) – Antoine et Cléopatre – texte (avec des citations de Shakespeare) et mise en scène de Tiago Rodrigues (en portugais) – 1 heure 20
soir rien (aurai beaucoup marché) ou off
lundi 13 juillet
intendance ou off
19 heures – la Fabrica – Barbarians – conception et chorégraphiz Hofesh Shechter – durée 1 heure 30
rien, off ou feu d'artifice 
mardi 14 juillet
11 heures 30 – Saint Agricol – observez les logaèdres ! - concert lecture Novarina/Messiaen
18 heures – gymnase du lycée Aubanel – jamais assez conception et chorégraphie Fabrice Lambert – une heure
22 heures – cour du musée Calvet – Ajax – d'Heiner Müller – lecture André Wilms avec musiciens
mercredi 15
11 heures – jardin de la Vierge – Saint Joseph – sujets à vif programme C Frédéric Ferrer/Simon Tanguy et Katia Guedes/Piero Kadivar – 2 heures 30
18 heures – jardin de la Vierge – Saint Joseph – sujets à vif programme D Eleanor Auber/Veli Lehtovaara et Kate Moran/Rebecca Zlotowski 2 heures 30 
jeudi 16 juillet
11 heures 30 – jardin du gymnase du Lycée Saint Joseph – je soussigné cardiaque – Sony Labou Tansi – lecture - 1 heure
18 heures – chartreuse de Villeneuve lez Avignon – forbidden di sporrgersi d'après algorithme éponyme de Babouillec – mise en scène Marguerite Bordat et Pierre Meunier – 1 heure 30
vendredi 17 juillet
intendance
15 heures – gymnase du lycée Mistral – Dinamo – texte et mise en scène Claudio Tolcachir, Melissa Hermida et Lautaro Perotti (en espagnol) – 1 heure 10
22 heures – cour du lycée Saint Joseph – Monument 0 : hanté par la guerre (1913-2013) – conception et chorégraphie Eszter Salamon – 1 heure 15
samedi 18 juillet
11 heures 30 – jardin du gymnase du lycée Saint Joseph – l'oiseau Parker dans la nuit – de Yanick Lahens (Haïti) lecture – une heure
18 heures – gymnase du lycée Saint Joseph - à mon seul désir – conception et récit Gaëlle Bourges – 55 minutes
23 heures – cloître des Célestins – Fugue – Samuel Achache – 1 heure 15 (intriguée, titillée)
dimanche 19 juillet
repos – intendance ou si peux 11 heures Utopia Manutention - le cyclop de Jean Tinguely – film d'Arne Steckmest
18 heures – la Fabrica – cuando vuelva a casa voy a ser otro – texte et mise en scène Mariano Pensotti (en espagnol) – 1 heure 20
22 heures – jardin du musée Calvet – l'amour et les forêts – texte Eric Reinhardt musique Feu ! Chatterton 
lundi 20 juillet
paresse ou off ou conférence si courage
22 heures – cour du musée Calvet – Barbara-Fairouz – Dorsaf Hamdani, direction musicale Daniel Mile – 1 heure 15
mardi 21 juillet
lecture jardin du gymnase Saint Joseph à 11 heures 20 ou off
22 heures – cloître des Carmes – le bal du Cercle – conception et chorégraphie Fatou Cissé – 1 heure 05
Mercredi 22 juillet
18 heures – opéra – Casandre – d'après Christa Wolf, musique Michael Jarrell – une heure
22 heures - cour d'honneur – retour à Berratham – chorégraphie et mise en scène Angelin Preljocaj – 1 heure 45
jeudi 23 juillet
18 heures – gymnase du lycée Aubanel - trilogie du revoir – Botho Strauss – mise en scène Benjamin Porée – 2 heures 45
off
vendredi 24 juillet
22 heures – cour du lycée Saint Joseph – orchestre des jeunes de la Méditerranée – 1 heure 30
samedi 25 juillet
11 heures – jardin de la vierge du Lycée Saint Joseph – trois spectacles du Théâtre national de Bruxelles
18 heures - opéra – Homériade – de Dimitris Dimitriadis, musique de Martin Romberg – avec Robin Renucci et l'orchestre de l'opéra.
J'espère que vous n'avez pas été jusque là, moi en tout cas j'en avais assez... 



8 commentaires:

Marie-christine Grimard a dit…

Beau programme.
Ils passeront bientôt de l'ombre à la lumière...
Merci pour la vôtre habillant chacune de vos photos !

brigitte celerier a dit…

sont rarement dans l'ombre ceux qui arrivent dans le in

Dominique Hasselmann a dit…

Le programme est riche, l'agenda est chargé, la batterie de l'appareil photo devra l'être...

brigitte celerier a dit…

beaucoup moins chargé - question de finances
et puis aussi de choix : beaucoup plus de conférences, débats etc…
mais majoritairement au bout de longue marche et puis je manque de courage pour la pensée en groupe - intimidée je me mue en oie perdue au milieu d'esprits étincelants ou de têtes bien pleines - besoin de temps et de digestion lente de ce qui est dit et proposé

Laura-Solange a dit…

je suis époustouflée et ...un peu envieuse! cela laisse présager des lectures futures!!!

arlettart a dit…

Comment choisir ? restrictions obligent ! cela est tangible
vais retrouver début Juin le même
schéma ici
Ouf! suis allée au bout espérant retrouver quelques spectacles comme les autres fois

arlettart a dit…

"Oie perdue" J'aime !

Gérard a dit…

""J'espère que vous n'avez pas été jusque là""..si j'ai commencé par la fin ..