mercredi, juin 03, 2015

chemin quiet


être sage, mesurée et calme
s'offrir un peu d'ironie, auto
jouir de la beauté et de la lumière (mais pas dans la cour qui devient four au mitant du jour)
et demander indulgence aux passants.

10 commentaires:

Gérard a dit…

..la cour devient chaude ..on ne t'en fera pas procès

annajouy a dit…

vivre des infusions du jour , la beauté qui pénètre le corps et l'esprit.

Marie-christine Grimard a dit…

Merci pour la lumière et ce sourire de pierre...

Dominique Hasselmann a dit…

Qui es-tu, inquiétude ? La simplicité est une beauté tranquille.

jeandler a dit…

Les lauriers, déjà fleuris.
Cela pourrait suffire pour un bonheur.

arlettart a dit…

Les macarons racontent une histoire... curieuse cette tête de mouton? ou bélier?
Restons dans les fleurs jolies

brigitte celerier a dit…

Dominique - oui en rester au plaisir simple
Pierre : - déjà plus de quinze jours (mais certains dont le mien : niet)
Arlette : - un vieux sage ou un gentil démon plutôt

Anonyme a dit…

on voudrait pouvoir les sentir de plus près toutes ces fleur... M-A

arlettart a dit…

lire "Mascaron " désolée c'est mieux! suis allée trop vite c'est sûrement le gentil démon

brigitte celerier a dit…

et moi je m'étais trompée de mascaron… mal réveillée et préoccupée
oui celui dont tu parlais c'est bien un mouton (il y a aussi un boeuf, curieusement plus petit, c'est la façade de la grande boucherie de Franques, pour laquelle cette rue avait été percée)