lundi, juin 22, 2015

Photos piteuses pour dire adieu à La Haye et le retour dans l'antre


Or donc nous sommes allés, avec une heure d'avance, pour avoir de la place, pouvoir discuter avant d'arrêter notre choix (sans trop de dissensions!) et parce que ce que nous allions voir était diffusé en direct à la télévision, avec toute la présentation que cela entraîne et qui demande la présence du public, 

nous installer sur un des gradins posés face à la scène et le château sur le ponton
début de pluie, qui s'est calmée, puis arrêtée, juste le temps nécessaire, température douce qui rendait inutile tous les soins donnés à la tenue de petite vieille Brigetoun venue du sud
concert et danse ou danse avec orchestre
donné par l'Het Residence Orkest dirigé par le très jeune et bon chef Josuah Weilerstein
avec au programme Lollapalooza de John Adams, dansen uit Galanta de Zoltan Kodàly, la pacane op.50 de Fauré, l'ouverture de Roméo & Julia, Fantasie de Tchaikovski et De Vuurvogel Helledans – Wiegelied – finale de Stravinsky
et l'intervention des danseurs de la compagnie, en résidence Guy Weizlan et Roni Haver (chorégraphes, et pour Roni Haver danseuse (Julia)) qui émergeaient joliment de l'orchestre pour occuper en groupe, pour des solos, des pas de deux sur le devant de la scène, qui se déplaçaient vers des salles et leur danse (surtout le meilleur, nettement, et très bon danseur, Igor Posdladly, dans Romeo et Juliette – le corps de ballet intervenant en contrepoint sur le plateau – et seul pour ce que j'ai préféré, la pavane de Fauré
n'ai pas retrouvée la vidéo qui était en ligne le jour même, mais il y a ceci
une danse qui, comme souvent, incorpore l'influence du hip hop, avec imagination…
le public nous y compris était ravi – d'autant que le lieu ajoutait au plaisir
photo loupée qui me plaît
petit crachin léger pour la sortie, pas suffisant pour empêcher les jeux de lumière, le plaisir bon enfant.. et Brigetoun au bras de son vaillant éditeur ne s'y est pas attardé, nous sommes rentrés par les rues joyeuses, avec un semblant d'arrêt hésitation dudit éditeur devant une boite qui lui rappelait sa jeunesse
Le froid et la brume étaient revenus au matin, le haut des tours était absent, les mouettes continuaient à refuser mon appareil, et un marché s'installait.
De peur que je me perde, le cosaque en chef m'a escortée jusqu'au train à Rotterdam, le ciel s'est dégagé sur les Flandres, 
la douceur a accompagné mon trajet de gare en gare à Paris, et la campagne était sous le soleil avec juste assez de nuages pour animer
arrivée à Avignon vieille gare avec deux escaliers à négocier dans l'indifférence des hommes du cru (l'aide finalement d'un petit japonais)
un début d'animation fête de la musique sans trop de foule avant de cheminer
brusquement épuisée le long de la rue Joseph Vernet
une petite foule sur ma place d'où me proviennent encore haut-parleurs et musique enregistrée, une petite fille me proposant de m'aider, ce qui était fort gentil mais nettement insuffisant, ai vidé ma valise en bas de l'escalier, monté le contenu en quatre voyages puis le contenant vide et j'ai renoué avec un semblant d'activité et un zeste d'organisation.

8 commentaires:

Flo de Sendai a dit…

Gentil ce petit japonais ! Hihi !
En France ca se perd ? Dommage, car les francais sont bien plus aimables pour aider que les japonais dans leur pays.................
Bonne semaine !

Dominique Hasselmann a dit…

Et voilà, comme une parenthèse étrangère mais amie, les photos ne sont pas "piteuses" mais heureuses.

Maintenant, boussole vers le prochain festival !

brigitte celerier a dit…

avais retardé le départ à Paris pour préparer billet à défaut de boussole (avec cinq manques.. tant pis, il y a le of)

jeandler a dit…

magnifique escapade§
Dis-moi, tu recommences ?

brigitte celerier a dit…

dans très longtemps peut-être, il y avait l'amitié et ce fut agréable, mais suis animal casanier et solitaire normalement
(malgré l'extrême gentillesse que j'ai rencontrée)

arlettart a dit…

Ce fût un beau voyage ....

tanette2 a dit…

J'ai manqué plusieurs de tes billets mais les deux derniers racontent et montrent un beau voyage. Tu as dû quand même apprécier le retour dans l'antre.

Anonyme a dit…

Bonjour Brigetoun,

Heureuse de vous lire et de vivre par procuration ce voyage loin de l'antre :-)
Merci pour tout cela, ça donne envie de sortir de chez soi, pour mieux le retrouver après...

Flore