vendredi, juin 26, 2015

Quête de billets au cloître

comme n'ai rien à dire
énumérer petites choses, entrecoupées d'images de deux appareils en concurrence..

il y a eu croire d'après le site du festival, mercredi soir, que je pourrais obtenir six des sept billets manquants, il y a eu hésiter à garder l'argent pour les trous à remplir avec le off, il y a eu le ciel bleu, le soleil une envie de marcher, le pantalon jaune, une chemise de lin blanc, des chaussures à briser ou pour briser, il y a eu ma place, l'armada de lumière tamisée sous soleil brillant des parasols
il y a eu suivre le trottoir de la rue Joseph Vernet, il y a eu la lumière comme des lucioles sur les arbres boules (sont parties avec la photo les lucioles)
il y a les dessous de la ville, qui font qu'elle ne sera jamais réduite à un décor
il y a la cour du cloître, les merveilleux platanes, et la douceur tamisée de la lumière sur leurs aisselles
il y a eu six jeunes guichetiers pour moi seule, deux des six billets obtenus, et un colloque pour savoir si on peut retenir sur internet sans imprimante (mais les deux regrets les plus grands semblent totalement hors de portée)
il y a eu les chaussures se manifestant un peu, juste pour le plaisir de s'affirmer, en sortant dans la cour
il y a eu deux photos du puits, des ombres rudes ou lumineuses, de leur dessin... et garder celle de l'appareil souffreteux
il y a eu la gaieté du petit jet d'eau au sommet de la fontaine moussue, comme un sourire, et garder la photo moche pour le souvenir de ce sourire,
il y a eu tapoter pieds et repartir
il y a eu ma sympathie de malade occasionnelle qui redoute les cliniques (confort, qualité soins inférieurs) pour les manifestants de l'hôpital public
il y a eu la tarasque maintenant campée fermement dans l'axe des portes ouvertes du musée lapidaire, comme un pépé sur sa chaise – la saluer avec familiarité et respect
il y avait ce que les ombres posées sur les murs contiennent de lumière


5 commentaires:

Dominique Hasselmann a dit…

Belles photos (l'ombre formant le 1). On voit l'atmosphère d'Avignon en préparation.

Pour imprimer à partir d'Internet, si vous n'avez pas cette possibilité ches vous, allez dans un cyber-café, en général c'est possible !

brigitte celerier a dit…

résultat du colloque : venir avec référence commande et carte d'identité
mais de toutes façons les deux trucs vraiment désirés qui étaient complets avant que l'on prépare mes billets la veille de la pré-mise en vente (mystère) semblent devoir le rester

arlettart a dit…

Le fait même de ne pas avoir ... les billets, ils deviennent d'autant plus précieux
Quelles sont ces merveilles tant convoitées?
Belle lumière

brigitte celerier a dit…

l'amour et les forêts dans la cour de Calvet
et Cassandre avec une musique Jarrett à l'opéra

Hue Lanlan a dit…

je remonte le temps des billets, il y a eu... déclinaison du temps après " ce serait", cela fait se faufiler dans le temps du festival ?