mardi, juin 09, 2015

Tester

ciel pur et belle chaleur.. (j'espère que la pluie, bien douce, gentille et persistante sera pour la semaine prochaine et la survie des pauvres plantes de ma cour)
m'en suis allée acheter yaourts, bonbons, éponges et cigares…
saluant au passage l'un des plus beaux bijoux baroques en câbles que j'ai vu dans la ville qui pourtant les aime.
Et, comme j'avais vu que cette année un marché des producteurs a lieu, tous les lundis de juin, vers dix-huit heures aux allées de l'Oulle, près de l'antre, suis partie en repérage, pensant marché de Provence, et projetant sur ces mots un mélange du marché des remparts, vraiment un peu loin pour mes jambes, et de la vie du cours Lafayette toulonnais.
J'ai dépassé la grande roue (la niant dans mon esprit, mon côté pas totalement populaire) et vu quelques camionnettes au delà de l'esplanade de terre, en bordure de la chaussée du bord de fleuve.
Ce n'est pas très vivant, ni très animé, mais sympathique, seulement ce n'est pas exactement pour moi, vu des choux raves très décoratifs (mais redoutables pour Brigetoun) parmi les quelques légumes très très vertueux, ostensiblement vertueux, d'un couple auquel j'ai acheté un bulbe de fenouil très très résistant, parce qu'ils étaient les premiers et semblaient un rien en peine..
les sourires et petites productions des autres fermiers de la Barthelasse, des cerises, des pèches qui ne sont pas pour moi, des salades qui me rendaient nostalgique du temps où ne mangeait quasiment qu'elles, de mignonnes pommes de terre nouvelles (mais n'aime que les patates écrasées ou en purée), d'énormes courgettes jaunes (en ai pris une), une ambiance nonchalante et aimable, une belle chaleur qui s'exaltait avant le serein.
Ai acheté des tomates en grappe à une petite fille (bon la mère était là aussi), deux petits chèvres à goûter,
et puis, à deux frères sympathiques, aux produits appétissants, deux pâtissons et de la confiture de ciste dont je me demande bien ce que c'est et quel goût ça a.
Mais je pense que vais continuer à fréquenter les halles.


2 commentaires:

jeandler a dit…

Osons. osons la confiture de ciste. Je préfère quant à moi, celle d'arbouses.

Gérard a dit…

...des yaourts aux bonbons pour éponger le cigare ?