jeudi, juillet 02, 2015

ils étaient là

en avance, un peu, cette année
et m'en allais vers la banque, avant 14 heures, attendais devant, et ne voulais pas penser qu'il faisait chaud, ou juste que j'aimais ça (la veille la chaleur m'avais prouvé qu'Elle ne m'aimait pas) et que nous étions hors canicule, privilégiés
les trouvais charmants, s'entraidaient joyeusement,

alors…
fuyez
paumée se réveille, puisque photos il y a
et bien entendu trop il y a – en ai jeté presque autant -
moi, ne le voulais pas (ou croyais ne pas le vouloir)

11 commentaires:

Hue Lanlan a dit…

quel bonheur de retrouver Avignon et son festival !

Dominique Hasselmann a dit…

Il y aurait de quoi faire une pièce de théâtre (en "off") !
Le festival vous a rattrapée... :-)

brigitte celerier a dit…

aujourd'hui fin de l'installation des terrasses
seconde couche d'affiches, - attente
demain : parade
samedi : ouverture du in

jeandler a dit…

beaucoup trop
comme les affiches
Y a-t-il un paradis pour les photos perdues ?

brigitte celerier a dit…

photos écrasées

arlettart a dit…

Agitation fébrile l'ambiance est là
Bravo d'être là toi aussi

brigitte celerier a dit…

nous dirons que : que je le veuille ou non… suis là (et en plus le veux, non sans appréhension)

pascale a dit…

Bien belle énergie avec petite ombre! (soleil quasi à la verticale)

La Mère Castor a dit…

j'ai hâte... J'arrive dans quelques jours.

brigitte celerier a dit…

un peu avant, un peu après quatorze heures

tanette2 a dit…

Prises sur le vif, photos intéressantes. Tout le monde s'active.