dimanche, août 02, 2015

Pluie aux Carmes sur le Tremplin jazz


Premier soir donc du Tremplin jazz, vendredi, le concert le plus court, qui selon la météo de la veille devait se dérouler par temps sec, la pluie et l'orage étant prévu pour le lendemain (mais dans la journée les prévisions avaient évolué, du moins selon certains sites)
Concert qui débutait à vingt et une heure puisqu'il ne comportait qu'un groupe, celui de Tricia Evy, (qui est née à Bondy, a grandi au Moule, à La Guadeloupe, à son arrivée à Paris en 2006 pour poursuivre études de Biologie se passionne pour le jazz, le blues (Ella Fitzgerald, Billy Holiday, Luis Amstrong), sort un premier disque, en trio avec un guitariste et un saxophoniste en 2010, commence à connaître le succès avec le second Meet me, est accompagnée par David Fackeure pianiste, Thierry Fanfant à la basse et Francis Arnaud à la batterie
Tricia Evy qui a essuyé son premier concert avec accompagnement de pluie, pluie survenue, à verse, au début du second morceau, avec débandade du public, la désarçonnant un tantinet, ce qui se traduisait surtout par un peu plus de nervosité dans l'autorité mutine de son adresse au gradin.
Belle force de cette première averse, plateau déserté, instuments sous bache et public se pressant dans les galeries en contrebas…
la pluie faiblissant, deux dais (qui attendaient sous les arcades du fond) ayant été installés au dessus des instruments, le concert a repris au bout d'une dizaine de minutes, la chanteuse et les spectateurs qui choisissaient de ne pas écouter à l'abri endurant quelques gouttes.
Et ce fut le cas deux fois, pendant la première heure, sans que le concert s'interrompe, Tricia Evy faisant front avec talent (j'ai réellement aimé la richesse des inflexions de la voix, que l'on ne devine pas aussi grande sur les enregistrements), humour et de plus en plus d'allure.. aux allers et retour de la pluie, aux jeunes bénévoles qui enlevaient et remettaient les dais/abris et au joyeux brouhaha devant la buvette…
La seconde heure a vu le calme revenir, et elle a pu retenir l'attention de son public et le séduire.
Répertoire choisissant le charme, de blues, de standards, certains traduits par elle, de compositions personnelles, de biguine...
et, si vous en avez le temps, quelques échantillons trouvés sur YouTube ce samedin matin
une composition personnelle qui donne son titre à son second disque
un enregistrement ancien d'un biguine dans lequel elle a été époustouflante de charme hier soir (plus de miel dans la voix)
pour mon plaisir
et une interprétation d'on the sunny side of the treet qui me semble pasqablement en dessous de ce que j'ai entendu
saluts entre applaudissements nourris et bousculade des partants (j'étais avec les bénévoles debout à côté des gradins, refoulée contre un pilier)

et je rentre maintenant du second concert, passalement heureuse et un rien frigorifiée... pour demain sans doute.

6 commentaires:

Marie-christine Grimard a dit…

Merci pour le concert !

arlettart a dit…

Belle!! Bellissime et les intermèdes...sujets de belles échappées photographiques

│ˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉ│ AVIGNON │ˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉ│ a dit…

Excellente photo :
http://2.bp.blogspot.com/-Zpjaya_jTKA/VbzejcGYaHI/AAAAAAAB2AQ/PnBXMGpwyCk/s1600/31%2B7%2Bconcert%2B2.jpg
:D

Hue Lanlan a dit…

belle découverte

brigitte celerier a dit…

grand merci à vous tous
Michel venant de toi suis flattée

Francesca a dit…

Voici un joli réveil, avec cette chanteuse que je ne connaissais pas. Merci !