jeudi, août 27, 2015

vire, vire le temps

Devant ma porte
la cime des platanes
éclairée, le ciel
Le poids du linge,
géométrie des ombres,
ma danse cachée 
Le soleil touche
tendrement nos vieillesses
dans l'air tiède et doux
Pourtant, en chemin,
les feuilles rousses disent
la fin de l'été

7 commentaires:

Dominique Hasselmann a dit…

Simplicité/beauté des photos et de leurs annotations.

jeandler a dit…

Comme on vire sa cuti, le temps vire et le vent virevolte...

Arlette Arnaud a dit…

Tendre est le petit vent qui nous frôle ,
tendres sont les feuilles qui tremblent
Douce est cette saison qui se pointe
c'est ma préférée

brigitte celerier a dit…

Dominique,
le moindre effort, plutôt

brigitte celerier a dit…

Pierre,
là c'est surtout l'hiver qui attend et rappelle qu'il est là, un peu plus loin

Christine Simon a dit…

le moindre effort, mais avec quelque chose de japonais dans le résultat

Gérard a dit…

J'envie ton ciel bleu azur, ici en Vendée de vacances 12 heures de pluie discontinue.