samedi, novembre 07, 2015

Dans l'antre

ciel d'un blanc absent
puis bleu, je baigne en neutre
yeux dans le vague
corps en courbe au dessus chaleur
sous la casserole de cuivre
lavage carreaux,
julienne en s'amusant
mélanger couleurs
les textures, parfums et saveurs
trop, beaucoup trop en pleine anarchie
écoute, vague,
de Stravinsky, fer en main
Pour me distraire
lire avec honte étiquettes
made in China Inde Bangladesh

(une fois pour ce dernier pays), mais constater que les vêtures venant de «boutiques» de prêt à porter, elles, ne portent aucune indication...
et puis grimacer parce que mauvais jour, lire le Ravi notre satirique local http://www.leravi.org qui survit vaillamment et difficultueusement
lire le dernier petit journal envoyé par une oeuvre qui m'est chère le rire médecin http://www.leriremedecin.org insistant sur leur Institut de formation (heureux de l'appui que constitue la parution au JO de la certification diplômante du parcours de formation comédien/ne clown en établissements de soin) puisqu'il est indispensable pour les candidats, même si sont souvent déjà clowns ou comédiens d'être formés pour soulager, accompagner, respecter la douleur tant des enfants que des parents, et de disposer de notions médicales permettant de tirer tout le bénéfice possible de l'échange avec les équipes soignantes avant chaque visite des chambres http://www.leriremedecin.org/nos-actions/clowns-enfants-hopital/que-font-les-clowns.html
vaquer, faire des petits tours sur internet
attendre que tombe la nuit pour ouvrir, partagée entre la confiance en l'écriture et l'intelligence de Cécile Portier, et petite réserve, crainte de réveiller des souvenirs blancs, amers, comiques, si anciens que s'effacent presque, les longs silences qui viennent de paraître chez publie.net http://librairie.publie.net/fr/ebook/9782371771260/les-longs-silences (l'envie de le lire primant).

6 commentaires:

Dominique Hasselmann a dit…

julienne : oui, on peut mélanger les couleurs et donc les goûter...

Arlette Arnaud a dit…

Il y a du soleil dans cet "Antre sympathique"

brigitte celerier a dit…

julienne aussi le principe du chapelet - occupe les mains, un peu l'esprit, permet de penser

brigitte celerier a dit…

Arlette : du soleil artificiel - j'ai beaux murs épais mais suis obligée d'allumer plus ou moins toute la journée

Martine a dit…

J'aime ce mélange douceur entre le quotidien à résorber et la touche poétique que l'on peut y ajouter...tout est plus doux oui, à travers un regard attentif...

Gérard a dit…

..et tes murs beaux ont-ils des oreilles sous le soleil..