samedi, décembre 12, 2015

Quelques mots, des plantes, de la lumière, en souvenir de jeudi

attendre le bus
avec arbre lumineux
ma sérénité
face aux platanes
pauvres immeubles dans lumière
dignité calme
fausse charmille
cheminement pour piétons
ville champêtre
poser du charme
par mon regard pour tuer
temps inutile
regarder les baies
pour oublier ordures
au bord du canal
un peu plus de deux heures et demie plus tard
coeur en joie, corps flou,
les yeux sur la dentelle
attente taxi
saluer l'amitié
l'abri du grand platane
retour à l'antre
une heure d'attente, savourer nourriture, dormir, réveil, dix minutes forme, anéantissement..
et un samedi où ma paresse avait retrouvé même force que carcasse

7 commentaires:

mémoire du silence a dit…

Un bel inventaire !

jeandler a dit…

Une grande nécessité de " poser du charme " sur le monde
écartons le rideau des fenêtres
que la lumière pénètre en nous.

Dominique Hasselmann a dit…

Belles photos empreintes de calme et de sérénité...

Arlette Arnaud a dit…

La vie est à chaque instant renouveau des forces et de l'esprit quand les nuages s'éloignent
Suis heureuse pour toi

brigitte celerier a dit…

voulais me souvenir du début de journée positif (pas agréable mais positif) avant le trou médicamenteux

tanette2 a dit…

C'est beau ! Les photos comme les textes.!

brigitte celerier a dit…

MERCI (surtout pour les photos venant de toi)