jeudi, janvier 14, 2016

2016-1842 suite

Matin dans l'air froid immobile, sous un ciel pur, Avignon s'installe dans l'hiver
L'entrée de l'hôtel d'Europe exhibe toujours sa parure de fêtes, un peu éteinte par la lumière du jour, qui exalte la beauté des feuillages en partance,
et la place de l'horloge se dilate pour un temps, sa surface presque entièrement libérée.
Départ dans la nuit vers l'opéra pour le second concert du quatuor Modigliani auquel s'est jointe la pianiste Béatrice Rana, avec les deux dernières pièces de musique de chambre composées en 1842 par Schumann
Le concerto n°3, le plus personnel, sortant des schémas de ses modèles.
Andante espressivo ; allegro molto moderato tendresse de l'andante introductif, grâce de l'allegro, avec le chant fougueux du violoncelle dans l'aigu, repris par le violon, union des deux instruments soutenus par le second violon et l'alto, avant la joie du premier violon... assai agitato première phrase haletante, et variations : violoncelle et réponse des autres instruments, fugue, berceuse en dialogue entre premier violon et l'alto.. adagio molto très beau, noble, complexe... allegro molto vivace danse trépidante
et
le quintette pour piano et cordes n°3 en mi bémol majeur (écrit selon le programme au retour de vacances, plein d'enthousiasme, écrit très rapidement) dédié à Clara Schumann, le piano étant joué par Mendelssohn lors de la création
un allegro brillante – in modo de marcia, un poco largamente – scherzo, moto vivace – et le très beau allegro ma non troppo final
et comme j'ai trouvé une vidéo sur laquelle il est joué par les mêmes interprètes en reste là


et finis de m'ébrouer dans la tiédeur de l'antre.

7 commentaires:

Arlette A a dit…

Météo vagabonde nuages glacés ce matin sur la mer et la musique reste intemporelle

brigitte celerier a dit…

gratitude grande pour ta fidélité

Martine Cros a dit…

Beautés ce matin chère Brigitte et douceurs musicales, merci!!

Dominique Hasselmann a dit…

Belle photo de nuit accordée à la musique...

brigitte celerier a dit…

grand merci pour votre passage

Gérard a dit…

Unité pour ta photo du coin de rue de nuit ..superbe..on se croirait dans une scène de M le maudit.

brigitte celerier a dit…

en fait c'était froid, enfin relativement
mais pas angoissement