mardi, janvier 12, 2016

encore un peu

encore un moment
avec les pigeons songeurs
voir la mer qui vient
les mouettes qui passent
sentir le sel sur la peau


flaque bleue sur nous
longs nuages sur la mer
couleurs évanouies
et mes yeux qui restent là
perdus au bord du rêve

11 commentaires:

Marie-christine Grimard a dit…

Encore un peu
De votre poésie
Pour nourrir nos rêves

brigitte celerier a dit…

merci !

Hue Lanlan a dit…

ah accompagner le regard du pigeon songeur...

brigitte celerier a dit…

à vrai dire, dans ma grande ignorance, je n'ai aucune idée de ce qu'est la vision d'un pigeon

Dominique Hasselmann a dit…

Le pigeon voit-il en panoramique ? Parfois il se pique sur le bord d'une fenêtre... Là, il est plus tranquille au bord de la mer !

brigitte celerier a dit…

l'étaient même placides, aurais pu les toucher (enfin presque)

Arlette A a dit…

Familier des promeneurs il attendait une miette..d'attention et le rêve de grands espaces ainsi transmis

tanette2 a dit…

Le froid arrive, il fera bon rêver mais peut-être pas au bord de la mer...

Gérard a dit…

J'avais mis un com hier !!!

brigitte celerier a dit…

oh merci ! mais comprends pas ce qui s'est passé - ne le trouve pas (fausse manoeuvre de la petite vieille ? mais ne m'en souviens pas… )

Gérard a dit…

j'y parlais de pigeons au sujet de promesses non tenues.. Pas grave Brigitte.