samedi, février 13, 2016

Etat du vendredi


Ce vendredi matin, les rues d'Avignon étaient aussi désertes qu'humides, la traversée en biais de la place de l'horloge a semblé, un instant, un exploit aventureux à Brigetoun (capable tout de même d'en rire intérieurement et de se lancer, pour le plaisir de découvrir la facilité de la chose)
parce que c'était un mauvais jour, et qu'intérieurement, la carcasse mienne c'était quelque chose comme cela (utilisation de photos loupées pendant que reprenais le contrôle)
jusqu'au ouf,
après lequel petitement, tranquillement, ai pris la suite du jour... entre un article d'une revue d'économie, en relisant quatre fois chaque phrase, une tentative pour un ce serait, la lecture et méditation d'une proposition d'écriture de François Bon sur le tiers.livre la bande son, ça se raconte aussi http://www.tierslivre.net/spip/spip.php?article4132 (mais pas encore les participations, non pas encore)
P.S. Faudrait que je pense à mettre mes tentatives de vidéos en privatif, le temps de publier le billet auquel elles sont destinées... quoique, me priverais d'une attention gentille - que soient remerciés ceux qui l'ont visionnée, au fond c'est sans doute à cause d'eux que l'ai gardée.

6 commentaires:

Dominique Hasselmann a dit…

Ce serait... une addiction à la vidéo ? Tant mieux...

brigitte celerier a dit…

n'irai peut être pas jusque là
déjà le tabac et le chocolat

Denis Couet a dit…

"… un article d'une revue d'économie, en relisant quatre fois chaque phrase…" On se sent moins seul en vous lisant.

brigitte celerier a dit…

ben oui.. notre éducation n'est jamais finie

Arlette A a dit…

Mais c'est très beau cette ...musique sérielle

tanette2 a dit…

Très bien imagé l'état intérieur de ta pauvre carcasse....