jeudi, février 25, 2016

Pour un fétu de temps

ciel qui s'absente
ô pigeons vous le confie
l'exige radieux
pour mon retour, vous quitte
le temps d'un clignement d'yeux
enfin un peu plus d'un, plusieurs clignements, beaucoup de clignements, tant de clignements que les yeux se perdraient

j'y pense, les pigeons clignent-ils de l'oeil ?

6 commentaires:

Marie-christine Grimard a dit…

La notion de temps est toute relative mais j'espère que ce temps-là passera aussi vite qu'un fétu de paille dans le mistral !
Il me semble avoir déjà vu un pigeon me faire un clin d'œil !

brigitte celerier a dit…

m'arrive de trottiner avec eux, mais s'ils me tolèrent cela ne va pas jusqu'à la familiarité nécessaire pour qu'ils me fassent un clin d'oeil

Dominique Hasselmann a dit…

Votre envol (joli titre !) vous ramènera sans problème au pigeonnier...

brigitte celerier a dit…

j'ose l'espérer
et à une connexion (sans pendant deux heures hier soir, rendez-vous pris avec un technicien, que je viens d'annuler)

Arlette A a dit…

C'est avec le goéland que je discute le matin de son toit à la terrasse et il tend son cou et son oeil me suit ...mais ne cligne pas

Gérard a dit…

Il y a pigeon et pigeon