mardi, mars 08, 2016

J'ai cru avoir froid

en me réveillant...
café bouillant etc... me suis emmitouflée et suis partie avec sac de linge.

Le ciel était bleu, fouetté légèrement d'un souffle frais, et j'avais les larmes aux yeux,
mais sur la place de l'horloge les ouvriers s'affairaient doucement pour installer les terrasses et les grands parasols.
Comme je pensais toujours qu'il faisait froid, comme me sentais vieille petite chose, comme était d'humeur paresseuse, sereine mais paresseuse, ai repêché, ô Narcisse, des petits textes dans le passé de Paumée et j'ai bricolé, avec une application qui donne un résultat à la va-comme-je-te-pousse, une petite vidéo.

9 commentaires:

tanette2 a dit…

Et bien moi je n'ai pas seulement cru...j'ai très froid depuis bientôt 15 jours..hi hi..

chri a dit…

Et maintenant écouter avec plaisir les musiques de vos jolie voix et mots mêlés.

brigitte celerier a dit…

à vrai dire moi aussi (et du coup carcasse opte pour couette et sommeil, j'émerge difficilement deux heures plus tard que de coutume…) mais j'ai vu des photos de neige prévenant d'un peu plus au nord mais pas tant, alors j'avais honte

brigitte celerier a dit…

oh Chri ! merci !

Arlette A a dit…

Astucieux entrelas de branches d'images et de voix
Un intermède des plus raffiné Merci

Anna Urli-Vernenghi a dit…

Brigitte, avez-vous seulement conscience à Ueli point vous êtes précieuse pour nous ?

brigitte celerier a dit…

ouille ! grand merci à vous deux !

Dominique Hasselmann a dit…

Ces pierres et phrases, comme dans une litanie prenante...

brigitte celerier a dit…

oh merci Monsieur le Cairote