vendredi, mars 04, 2016

l'ordinaire

rien à signaler

si, le ciel était bleu le matin, le vent petit, les nuages sont venus et un peu de pluie dans l'après-midi
si, je suis allée aux halles pleine d'intention d'économie (mon budget festival est écorné, ceux des vêtures et livres clos) que j'ai presque respecté
si, après l'abattage de platanes sur la place Pie (espérons qu'en le faisant on n'a pas contaminé leurs frères sains... là mais surtout sur les allées de l'Oulle parce que me sont chers les platanes voisins des remparts), des petits ormes sont plantés
si, il y avait les forains habituels pour la brocante sur la place
si, mon humeur était tristounette et ne l'ai pas amélioré en suivant débats des derniers jours sur la loi de lutte contre crime organisé et terrorisme, et des mesures instituées hors état d'urgence (avec des libertés charmantes par rapport à la séparation des pouvoirs)
Si, comme cela m'arrive n'avais pas envie de nourrir Paumée, mais l'ai fait.
Brigetoun en mode négatif

5 commentaires:

Marie-christine Grimard a dit…

L'essentiel...

mémoire du silence a dit…

Bonjour le jour !

brigitte celerier a dit…

bonjour et merci à vous

Dominique Hasselmann a dit…

Dans l'ordinaire, si on regarde bien, on trouve toujours un extra.

brigitte celerier a dit…

des jours où on n'a pas envie de fouiller