vendredi, mai 27, 2016

Ça va mieux – mais pas comme il le dit

Ciel gris sur ma cour
ciré, mais trouver dans rue
le jeune printemps
Ma médiation inquiète
mais ces cadeaux à cueillir
les petits bonheurs,
et l'espérance qu'aimés
dans la peine en trouvent..
faute de mieux

10 commentaires:

Arlette A a dit…

Message subliminal ...

brigitte celerier a dit…

et vrais petits bonheurs fugaces

Dominique Hasselmann a dit…

Un drôle de mai, et un gouvernement complètement déboussolé...

brigitte celerier a dit…

et une Europe qui continue à s'enfoncer à la poursuite d'une théorie économique stupide

Claudine a dit…

petits bonheurs fugaces qu'on vient chercher ici
et on aimerait bien en déposer aussi ici mais les fichiers .jpg ne passent pas ;)

brigitte celerier a dit…

sacré blogger !
mais merci pour l'intention

jeandler a dit…

Les bonheurs sont toujours petits et fugaces. En saisir l'instant et surtout ne pas chercher à les apprivoiser. Peine perdue.La vie comme elle vient : une certitude, elle fuit.

jeandler a dit…

Un gouvernement, un pays, une Europe en déliquescence. Que restera-t-il à la fin du compte?

Gérard a dit…

çà va mieux en effet...ce n'est pas pour me vanter ou venter mais la météo se gâte .

brigitte celerier a dit…

pas encore ici !