vendredi, mai 13, 2016

Pas contente de Brigetoun


qui a découvert un peu avant dix heures qu'une manifestation pour protester contre le 49.3 avait lieu à 9 heures 30 à une petite heure de marche devant le local de notre exceptionnelle députée (à vrai dire même si elle était, ce que je ne sais pas, en opposition avec le gouvernement, il n'est pas certain qu'elle trouve le chemin de la salle de séance où on ne la guère vue depuis son élection, et en écoutant Jacob et Vigier il était tout de même difficile de voter avec eux au nom de la douceur trop grande de la loi, pour la baisse des impôts des tranches supérieures, pour la déchéance de nationalité etc...) Restera à espérer qu'en seconde lecture on trouvera les deux voix qui ont manqué pour la motion de censure de gauche (si les injures qui sont adressées aux « frondeurs » c'est à dire aux socialistes fidèles à leur mandat à profusion sur Facebook et twitter pour les courageux spectateurs ne les dégoûtent pas) et que donc ne suis sortie que pour aller, égoïstement, acheter du produit vaisselle et du papier alu
pas contente de Brigetoun qui n'a pas trouvé le tonus pour aller à Marseille assister à 19 heures à la soupe aux livres http://www.editions-parole.net/?page_id=435 (il est vrai que, même si elle était moins sauvageonne et timide, moins petite vieille, le retour posait un gros problème)
et pas contente de Brigetoun qui, même si la lumière est presque revenue, comme l'annonçaient les fugitives taches bleues aperçues le matin, n'est pas allée comme prévu au théâtre des Halles, par manque de vraie motivation et parce qu'elle s'est trompée en prenant deux fois son traitement à midi ce qui a déclenché une petite révolution gênante de sa chimie personnelle
alors, simplement, elle a sorti et repassé ses vieux pantalons de toile et quelques chandails de gros coton à manches longues, et rangé les pantalons de velours et gros chandails de laine.
regardé des vieilles vidéos pour colère comme celle-ci
et d'aller encourager les trois tentatives de l'un de mes deux rosiers (mon préféré lui est totalement engourdi)

6 commentaires:

annaj a dit…

vraiment les roses ont de la peine à tenir tête aux injures de ce temps...

Dominique Hasselmann a dit…

Le contentement d'un rosier devrait vous enlever certaines épines !

brigitte celerier a dit…

mais l'est si fatigué le pauvre cher que l'un des petits boutons est déjà trop lourd pour la très mince branche…
vais le couver des yeux

tanette2 a dit…

Une Brigetoun qui oublie et qui se trompe, ça me rassure, je croyais que j'étais la seule...hi hi...

Arlette A a dit…

IL y a des jours comme ça et le rosier persiste pourtant
Pensées en pluie obstinée

pascale a dit…

Un foulard sur son nez
Une paire de lunettes bleues
Et des souliers lilas la la (bis)...
Mon âne,mon âne a bien mal à la tête
Mais le 49.3 il n'en veut pas!