dimanche, mai 01, 2016

temps variable pour une virée en Lozère

une Brigetoun un tantinet exténuée et quelques images sans commentaire, ou avec légendes succintes

depuis la clarté du départ d'Avignon vers le bleu inchangé qui régnait sur Arles et un agréable déjeuner rapide
route vers les Baux, pour voir l'exposition en cours dans la somptueuse carrière
qui était basée sur Chagall, beaucoup de monde, une légère déception, cette fois, une partie de cache cache, un malentendu
suis sortie et j'ai attendu assez longtemps en savourant la beauté de la Provence et un soleil presque aussi chaleureusement caressant qu'en été (pas mécontente)
montée sous lumière vers la petite montagne lozérienne
et un petit hôtel, des retrouvailles fraternelles et amicales aux portes de Marvejols.
Début de nuit avec Dixit Paumée entre admiration et gratitude, http://librairie.publie.net/fr/ebook/9782371771512/dixit-paumee
Réveil devant nuages ravissants mais de plus en plus menaçants, 
aller dans la crasse vers le «pôle bois»  (beaux bâtiments) pour une assemblée, admirer plutôt plus que moins les oeuvres des résidents d'un foyer, acheté deux pots de miel d'un centre (belles couleurs, pour le goût je suis en espérance tranquille)

et derrière le bar, où je versais café à ceux qui en désiraient en arrivant, assister à toute l'assemblée debout, avec une tendance à la trouver fort longue (malgré l'admiration pour de qui est fait), et de petites sorties pour allumer et éteindre cigare devant un ciel qui se cachait de plus en plus, qui nous a donné petite averse de neige, éclaircie, grosse et brusque averse de grélons
montée dans les nuages, jusqu'à presque les traverser, vers Saint Germain du Teil, 
agréables retrouvailles, et puis pour une raison ou une autre, suis sortie de table pour passer la plus grande partie du déjeuner dans la cour ou, parce que vraiment le temps était détestable, sur un fauteuil dans le hall..
moment de tendresse, reçu en cadeau une bouteille de vin d'orange et en presque cadeau (ne veut pas croire que le prix était réel) un quart de Saint Nectaire acheté sur le marché de Marvejols
et puis un départ dans un temps détestable - grande pitié pour ma soeur-chauffeur - jusqu'à la lumière retrouvée, avec les tuiles, un peu après Lodève.
Nuages vers le nord, et traces de pluie dans ma cour.

21 commentaires:

Arlette A a dit…

Toujours un plaisir revigorant Tes escapades Mais déception sur Chagall aux Baux ??? il me semble (dois y aller )

brigitte celerier a dit…

moi j'y suis peu restée - mais déception légère aussi des deux qui ont assisté à tout le cycle

Dominique Hasselmann a dit…

Belles photos de campagne : il n'y a donc pas des cieux que chez Chagall... (et votre livre-hommage sous le bras, cadeau sans prix !)

tanette2 a dit…

Les Baux...souvenir d'une bien belle balade là-bas.
J'aime bien les travaux réalisés par les résidents du foyer...
La journée d'hier a été hivernale un peu partout, ici aussi, giboulées et froid intense pour la saison.

brigitte celerier a dit…

Domnique, Dixit Paumée m'a été précieux ! (outre le plaisir des retrouvailles familiales bien sûr)

brigitte celerier a dit…

Tanette, oui je crois que ça a été partout le cas.. avril est parti en giboulées

annaj a dit…

quand le pays se fait ciels....***

brigitte celerier a dit…

et quels ciels !

Laura-Solange a dit…


J'ai vu " Songes d'une nuit d'été" sur Chagall il y a quelques jours,et j'avoue que j'ai bien aimé! Il est vrai que j'y étais à l'ouverture et presque seule dans les Carrières ( au moins au début). Et le retour s'est fait par la Lozère aussi pour moi ( côté mont Lozère)!

brigitte celerier a dit…

bon, nous ne devions pas être en forme…
mais l'endroit est tellement superbe ! (et de bons souvenirs dans le passé - peut être fatigue anticipée et foule vraiment importante, même si l'espace absorbe)

F Bon a dit…

grand attachement pour cette Lozère âpre et puissante, merci de l'avoir saluée

Laura-Solange a dit…

Merci pour cette petite escapade!
Ai vu le spectacle "Songes d'une nuit d'été" sur Chagall il y a quelques jours et j'ai bien aimé! Il est vrai que j'y étais à l'ouverture et presque seule sans les carrières ( tout au moins au début...) Et je suis rentrée par le mont Lozère!

brigitte celerier a dit…

après le sourire de vendredi elle s'était faite tout spécialement âpre samedi !
mais immuablement belle

Arlette A a dit…

Encore et plus felicitations émues devant tes écrits simples et beaux comme toutes oeuvres vraies

jeandler a dit…

Le vin d'orange, il y a si long temps goûté.
Magnifique le site des Baux et la campagne et ton allégresse chère paumée en vadrouille.

brigitte celerier a dit…

grand merci à vous deux
et bonne journée !

Claudine a dit…

Belle échappée pour nous aussi

brigitte celerier a dit…

et encore merci pour vos beaux arbres

Catimini a dit…

Souvenirs des Baux et des Carrières, je crois que c'était Venise à l'époque

brigitte celerier a dit…

vu et aimé circuler dans leur Venise
mais là ça ne marchait pas vraiment, au moins pour nous, sans doute trop de monde
et puis c'était si beau dehors

Gérard a dit…

Merci pour cette ballade qui complète ma seule visite aux Baux