dimanche, juin 26, 2016

Conjuguer une matinée

ce serait.. non c'est trop vivre au conditionnel
ce fut un matin ordinaire d'été
c'était une marche suffoquante pour trop de pollen et trop de tabac
ce serait... non c'est trop maquiller le réel
ce fut dans nos rues une chaleur naissante fouettée d'une idée de vent..
non c'était, en fait, un peu plus qu'une brise, et je devais surveiller la danse du coton mou d'une jupe sage, à mi-mollets 
ce serait.. non..
ce fut la frappe dure de la lumière sur les murs blanchis, les dalles lisses, à travers les feuillages
c'était la naissance des ombres et leur caresse
ce serait..
c'étaient les légumes, les fruits de l'été, et diverses autres choses
ce fut un marché modéré,
ce furent des mains rêveuses épluchant, détaillant des légumes trop longtemps, un déjeuner qui appelait une sieste
c'était un moral faseillant
c'est une volonté de faible intensité
c'est remercier ceux qui sont venus vers Paumée

10 commentaires:

Claudine a dit…

Belle sensation de chaleur alors qu'on grelote sous la couette au nord

Marie-christine Grimard a dit…

Ce serait...
Non ce fut un plaisir de vous suivre sous les ombrages !

brigitte celerier a dit…

merci

Dominique Hasselmann a dit…

Ainsi fût-il... mais sans consigne imposée à vous-même !

brigitte celerier a dit…

Dominique, sans, oui
quoique faudrait tout de même que je perde l'habitude de rêver ma vie (en fait je ne le fais qu'après avoir assumé les corvées, le plus souvent)

jeandler a dit…

Une leçon de conjugaison, hors de saison, par ces temps de presque canicule.
Ici, hors de question avec ce vent du Nord d'espérer rêver à un été sous condition.

Hue Lanlan a dit…

oh j'habiterais bien tous ces temps quotidiens, présent imparfait passé simple conditionnel sans virgule ;-)

Arlette A a dit…

Toujours rêver sa vie...important

Godart a dit…

"La danse du coton mou", ce pourrait être le titre d'un livre.

brigitte celerier a dit…

Alette,
merci de m'encourager… mais c'est pas très constructif de ne faire que ça


Godart, aime bien le coton mou et les petites fleurs (trouve que ça sent méditerranéen, d'antan au moins)