jeudi, juin 02, 2016

Météo


Sur les carreaux humides, roses et verdis, de la cour, le ciel s'est soulevé légèrement à l'heure de la confiture de rhubarde et du miel lozérien,
dérangeant la petite chorégraphie des moucherons, suis allée me pencher sur les petits boutons du rosier courageux, et cueillir quelques pucerons...
l'autre rosier en reste toujours aux quelques feuilles nées avec l'arrivée du printemps…
Dans les rues de la ville le ciel variait les tons de gris, des petites fleurs obéissantes tentaient de mettre une lointaine évocation d'une idée de campagne...
Ai laissé le jour à sa paresseuse maussaderie, et ma foi me suis en gros conformée à son humeur.

6 commentaires:

Dominique Hasselmann a dit…

Il paraît que l'été, une fois les crues terminées, ne devrait pas tarder... Il suffirait donc d'un peu de patience !

brigitte celerier a dit…

normalement cela se re-amorce aujourd'hui, mais avec quelques degrés de moins que la semaine dernière

jeandler a dit…

Un puceron, deux pucerons, trois pucerons et ron et ron petit patapon.
Ces bêtes-là n'ont crainte des épines; elles sont vaccinées.

brigitte celerier a dit…

et elles ont un très fort goût pour les boutons tous tendres (surtout quand sont encore fermés
eux et la cochenille noire ça occupe

Gérard a dit…

je puce, tu puces...nous pucerons ...

tanette2 a dit…

Et dire que lundi et mardi la météo prévoit 28° alors qu'hier nous avons dû allumer le feu de bois....