dimanche, août 28, 2016

Clore avec le ban des vendanges

M'en viens remercier tous ceux qui ont la gentillesse de passer encore sur Paumée, et les saluer
parce qu'une fois encore j'ai l'impression très forte que mon entêtement est grotesque.. alors, sous réserve de la faiblesse de ce qui me reste de volonté – plus de quarante ans de départs chaque matin pour huit à dix heures d'un boulot que n'aimais guère, et la concentration bagarreuse pour venir à bout de la maladie, alors même qu'avais toujours caressé l'idée de la mort, ont sérieusement érodé ma réserve – je décide d'arrêter..
et comme je me laissais un peu trop envahir par Tweeter et Facebook de continuer à lire quand j'ai le temps, mais en silence...
on verra bien...

Ceci dit, aujourd'hui, c'était notre petite fête de fin d'été, sous un temps merveilleux, et avec une volonté de sourire, malgré l'envahissant souci de sécurité (ça devient vraiment un peu ridicule.. puisque s'il doit arriver quelque chose.. et je plains les organisateurs) et j'ai bricolé une vidéo, avec images comme peuvent et voix qui tombe un peu n'importe où (le son n'est vraiment en accord avec l'image que pour l'intrusion du carillon par respect pour le plaisir évident de celui qui en joue)

23 commentaires:

Marlen Sauvage a dit…

Merci Brigitte pour ce ban des vendanges, que je découvre, mais je ne connais rien à ce qui se passe à Avignon. Vous avez raison, n'ayons pas peur ! Et vive le jus !

Martine a dit…

Chère Brigitte, vous pourriez peut-être continuer Paumée, mais avec des billets plus épars, un, deux, par semaine...lorsque forces et envie sont au rendez-vous? Moins partager et lire tous les blogs. Ce qui est certes chronophage. Et lire plus librement ainsi vos livres...vos écrits...Il n y a aucune obligation à publier quotidiennement. Mais de temps à autre, pour notre plaisir de lecteurs: Oui. Je vous embrasse tendrement.

Caroline Gérard a dit…

Merci Brigitte pour ce blog, qui avait su gardé l'esprit du début des blogs, c'est à dire un journal où l'on se raconte. La plupart aujourd'hui sont des tribunes dont les sujets varient, mais n'ont plus la simplicité du quotidien d'une vie. On le regrettera.

brigitte celerier a dit…

grand merci à vous

Claudine a dit…

Petite émotion en passant et plein de vœux

Anonyme a dit…

N'arrêtez pas, continuez.

Dominique Hasselmann a dit…

Brigitte, c'est vous qui voyez... il ne faut pas se forcer quand l'élan vient à manquer.

De toute façon, vous êtez toujours présente sur Internet (je ne suis pas sur Facebook), alors, ce n'est pas un vrai retrait !

Je pense qu'un jour votre blog réapparaîtra de manière impromptue, car que seraient devenus alors Avignon, ses rues tortueuses, son marché aux poissons, ses remparts, ses touristes, son festival ?

Vos lectures, vos indignations, vos photos et vidéos, vos "Ce serait", je pense qu'il suffira de les chercher ailleurs... en attendant votre retour ici (les vacances ne sont pas soumises pour tout le monde à un calendrier scolaire).

Alors, à bientôt !

brigitte celerier a dit…

merci Dominique -
bien longtemps en effet que je ne suis plus soumise au calendrier scolaire
de toute façon garderai l'habitude de commencer la journée en vous lisant

Marie-christine Grimard a dit…

Merci Brigitte pour ce blog et tout le reste,
J'attendrai patiemment que l'envie vous revienne...

Godart a dit…

Mince alors ! N'ai jamais aimé les séparations, impression de perdre une amie en perdant votre lecture journalière si partageante. Alors bad dimanche pour moi. A moins que...........

Anonyme a dit…

la chanson fait "chacun fait fait fait /ski lui plaît plaît plaît..." etc... alors voilà , pour ma part, ce qui me plaît c'est de vous lire : je regretterais si ça ne se faisait plus, mais comme le Chasse-Clou, je saurais bien vous retrouver quelque part... Et puis on vous souhaite de bonnes lectures, promenades photos émerveillements qui sauront vous faire revenir... A demain... :°)) PdB

Arlette A a dit…

Une pointe au coeur ..une déception encore ...mais comme le dit Dominique ne pas se forcer et cette simplicité de ton est si plaisant sur des petits riens si importants de la vie ,tu seras toujours présente ici ou là
Je t'embrasse fort Arlette

Françoise Dumon a dit…

Je passe aussi en silence, la plupart du temps, mais cette chronique avignonnaise me manquerait, surtout ton regard et un ton personnel et inimitable. Je serais toujours heureuse de te lire, même si c'est moins souvent...

Zouzou a dit…

La fin de l été et le jet du jus du raisin concomitants a l éclipse de notre Brigetoun ??
Une nouvelle saison avec d autres ravissements ....
Votre plume aux moultes caresses va renaître c est sur ....
Je guette ....
Bien à vous et avec tendresse

Anh Mat a dit…

Grande estime pour Paumée... Soeur Cosaque, je vous dis à bientôt

Raymonde Wicky a dit…

Brigitte, merci!

chri a dit…

Ce qui compte c'est vous. Nous guetterons.

époké a dit…

merci pour tout ce que vous avez déjà fait pour nous nous vous lirons peut être d'une autre façon!

Josette Hersent a dit…

Bonjour Brigitte

Nous nous connaissons peu. En vous lisant, et en lisant les amis qui ont mis un commentaire, j'ai l'impression d'être passée à côté d'une belle personne.
J'espère aussi que vous continuerez à écrire, si ce n'est sur votre blog, ailleurs, pour vous, et à votre rythme.
Je comprends votre fatigue mais elle ne doit pas être découragement. Ce que vous avez apporté à d'autres reste, ce n'est pas rien. On ne défait pas ce qui a été tissé avec son cœur.

Bonne continuation et bon courage et j'espère au plaisir de vous voir sur tweeter.

Hue Lanlan a dit…

Comme vous le sentez chère Brigitte, au fil du temps, vous restez présente pour moi, tous les matins, ou impromptue, comme vous le sentez, je reste de tout coeur avec vous. Partage parfois votre impression, du fait de mon activité intermittente sur mon blog aussi. A bientôt chère Brigitte. Comme vous le sentez quand vous le sentez...

mémoire du silence a dit…

... ... ... chuuuuuuuut ... ... ...
merci ... ... ... siiiiiiilenceeeee
merci pour vos murmures ... ... ...

Anonyme a dit…

Je me joins aux fidèles de votre blog si à part et si important par sa richesse culturelle et vous brigetoun :-)
Peut-être une pause temporaire, je le souhaite fortement, mais respect pour votre choix :-)

Tout simplement MERCI pour ces billets que j'ai pris plaisir à lire, depuis maintenant de nombreuses années !

Prenez soin de vous.

Flore ( de la Lozère)

brigitte celerier a dit…

ben justement…
honte à moi, pas cap de faire ce que voulais
pas cap non plus de couper, me manquiez
alors, puisque promesse n'avais faut qu'à moi, reviens au moins un temps