lundi, octobre 03, 2016

Dimanche

un réveil tardif
ma candeur frissonnante
entre espoir et pluies

8 commentaires:

annaj a dit…

un haïku se lève et pointe

brigitte celerier a dit…

sourire et merci

Dominique Hasselmann a dit…

Le minimalisme maximalise parfois.

brigitte celerier a dit…

fait ce qu'il peut

jeandler a dit…

Automne annoncé
le temps des haïkus
le cœur battant

Claudine a dit…

goûte ce peu

brigitte celerier a dit…

Pierre et les regards sur les housses de vêtements d'hiver en se disant il faudrait...

brigitte celerier a dit…

Claudine, merci