jeudi, novembre 10, 2016

9 novembre 2017

jour mou, froid sans aspérité, pluie en suspens ou chute parcimonieuse
sol et feuillages imbibés
ville et vie qui se replient
nouvelles en titres qui parient à tort ou attendent, interrogations et médiocrité étouffante
comme appui, murs résistants en leur fatigue
et puis des questions.

Et l'après-midi nous a gratifié d'un ciel d'un bleu de pierre dont j'ignore le sens.

8 commentaires:

Hue Lanlan a dit…

petits tableaux qui accompagnent le quotidien

Claudine a dit…

Je vais tenter le bleu pierre ;)

brigitte celerier a dit…

Claudine c'est plus froid que le gris doux mais plus joyeux

jeandler a dit…

Vive les Iroquois New Age !

brigitte celerier a dit…

et leurs pensées douces

Godart a dit…

Cette grille d'aération plastifiée encastrée dans la pierre exerce une fascination due à la cohabitation de deux éléments contraires. On suppose que de l'autre côté, à l'intérieur cette grille remplie vaillamment son rôle de déshumidificateur pour la plus grande satisfaction de ses occupants.

Arlette A a dit…

Bleu de pierre visage de pierre et pierre au coeur

brigitte celerier a dit…

et pourtant j'aime les pierres