mercredi, novembre 16, 2016

a bad day

ou son début, après long profond sommeil, dans les vieilles douleurs et le petit froid qui vient peu à peu s'installer chez nous
un panier attend
et un sac, une liste,
mais point les forces

11 commentaires:

Anonyme a dit…

Courage courage (couvrez-vous)...!!

brigitte celerier a dit…

ao bu me débrouiller hier mais de toutes façons faut y aller aujourd'hui et pour charrier poids : ai plus huile d'olive courante, morue, patates, légumes.. ni bien sûr poisson

Marie-christine Grimard a dit…

Parfois certains commençants acceptent de livrer les courses les plus lourdes...

brigitte celerier a dit…

pas aux halles - pourraient pas, livrent les restaurants et pour les autres remboursent le parking

Dominique Hasselmann a dit…

J'ai le même panier... et je pense à cette phrase de Francis Ponge (peut-être à cause de Montpellier) : "Glossaire j'y serre mes gloses".

Panier, j'y serre mon pain (pas trop lourd) !

Hue Lanlan a dit…

pense à vous brigitte

brigitte celerier a dit…

Dominique faut que j'y mette un peu de tout mais justement pas de pain (en mange pas, honte.. juste des crakers ou autres pour porter la confiture, maintenant, en grandissant, avant me contentais de la petite cuillère)

brigitte celerier a dit…

Lanlan merci - mais il y a sort y pire que le mien - bon je go

Godart a dit…

De lire le mot morue me fait voyager. Bacalao en espagnol, bacalhau en portugais. Quand j'arrive à Barcelone, rituellement mon premier repas est du bacalao acheté au marché. Étrangement,dans les trois langues, le mot morue employé péjorativement se rapporte à la prostitution.

Arlette A a dit…

La force est en toi .... et ton épée magique???tu l'as perdue

brigitte celerier a dit…

remontée sur mon cheval ce matin, passée la migraine