dimanche, novembre 27, 2016

peu de choses


matin, la boursouflure blanche persistait, se fractionnait en lumière, s'effilochait et laissait place à un bleu suave, dans un air devenu plus frais.
ai compté mes sous, vérifié la corbeille de patates, la provision de morue (mis un bout à dessaler) et suis montée jusqu'à la place, rendre visite aux fermiers venus pour trois jours – trop tôt pour la foule, trop tôt pour l'espace cuisine,
mais il y avait belles et bonnes choses, des acheteurs ou curieux, des discussions et dégustations, une ambiance détendue, et Brigetoun, passant sans envie devant les bouteilles, les fois gras, les salaisons, souriant intriguée à la ferme des autruches, négligeant les escargots, tentée par les gelées et sirops de basilics diversement parfumés, 
a pu repartir avec provision de courges (dont pour la découverte une jolie courge spaghetti ce qui était un mauvais choix pour les exigences de carcasse), radis blanc de glace, radis misoto rose à peau verte, un petit pot de moutarde au safran, un litre d'huile de Nyons, un pot de confiture de ciste, un fromage de brebis de Séverac le Château, la Marseillaise qui survit heureusement encore, des petits cigares et vingt euros....
sur quoi est restée tranquilou, cuisiné, siesté, a pisté trois des trop nombreux candidats de gauche sur internet, et ciré les meubles avec la Music for Royal Fireworks de Haendel.


11 commentaires:

Claudine a dit…

Belle description de nature morte

brigitte celerier a dit…

merci
vis en petites choses en ce moment (et en méditations qui n'ont d'intérêt que très personnel)

Dominique Hasselmann a dit…

Bientôt le nombre de candidats à l'élection présidentielle sera aussi grand que le choix de légumes que vous nous proposez : on ne compte déjà plus les courges et les poireaux !

brigitte celerier a dit…

mais après un petit tour de décantation ne resteront que des refusés (par moi)

jeandler a dit…

Étincelant les feux d'artifice avec Haendel pour cirer meubles et parquets.
L'excellence, que dis-je, avec entrain.

Marie-christine Grimard a dit…

Je ne connaissais pas ces potirons verts, mais ferais bien volontiers un petit tour au marché de toutes les saveurs sur vos pas !

brigitte celerier a dit…

Pierre, de l'utilisation de la musique
les quatuors de Mozart très très bien pour le repassage aussi

brigitte celerier a dit…

Marie Christine c'est une grande famille avec une bonne trentaine de sortes (parmi les plus répandues)

tanette2 a dit…

La confiture de ciste...encore jamais goutée...

brigitte celerier a dit…

une gelée au goût si fin qu'il existe à peine… mais très frais et puis si joli nom (et si joli jaune très très pale)

tanette2 a dit…

Tu me fais envie...