mercredi, décembre 21, 2016

lumières

clochers jaillissants
souffle bleu sur les murs
beauté dans la nuit
seulement des lumières
peut naître aussi la laideur
des lumières de fêtes ensanglantées comme des lumières des feux sous bombes, comme de toutes les horreurs que commettent les humains ne dirai rien.

8 commentaires:

Marie-christine Grimard a dit…

Magnifiques lumières qui nous font nous émerveiller encore de ce que les hommes peuvent bâtir et oublier tout ce qu'ils détruisent.

Dominique Hasselmann a dit…

Je me souviens de "l'église du souvenir" à Berlin, monument que l'on pensait consacré seulement au passé...

brigitte celerier a dit…

Dominique, église témoin de la folie humaine

Arlette A a dit…

Pas sans motif ce choix
Les lumières sont parfois trompeuses Belles images de nuit dans les clochers

jeandler a dit…

Rien n'égare autant que la folie humaine, marquant sa route de sanglants amers.

brigitte celerier a dit…

en fait Arlette le choix c'est celui de mon trajet, et des points saillants dans la nuit (les photos qui étaient restées coincées dans l'appareil que croyais mort) et mon ahurissement devant la laideur de ce père Noël.. mais aucune arrière pensée

Godart a dit…

Impression d'être passé du festival d'Avignon à Noël à la vitesse de la lumière. Solstice d'hiver, solstice d'été, les basculements s'accélèrent.

brigitte celerier a dit…

mais sommes enfin sur la bonne pente, vais, dans le froid, commencer à guetter le grignotement sur la nuit