dimanche, janvier 29, 2017

Dans l'aisselle de l'hiver

eau frappant le sol
eau en suspens dans l'air
eau dans le fleuve
et navrance installée devant ce qui nous attend, et l'impossibilité de tenter d'y échapper en union avec les autoproclamés insoumis, à cause de l'intransigeance haineuse et sourde de ceux d'entre eux qui ne fonctionnent qu'en secte arrogante (suis incapable de consentir à une adhésion sans réserve à toutes les idées d'un leader, surtout avec l'horizon de la défaite commune qui en résulterait.. ce qui n'a d'importance ni pour eux, ni pour nous les pas encore à-eux-soumis, mais pour les plus faibles)

4 commentaires:

Dominique Hasselmann a dit…

De l'eau coulera sous les ponts et l'Insoumis en chef pratiquera la brasse coulée...

brigitte celerier a dit…

souhaiter plutôt une nage en commun (y aura jamais trop de gens pour contrebalancer la Marine, le Fillon et le Macron)

Claudine a dit…

Noam Shomsky recommande aux gens de faire revivre les syndicats pour résister à Trump

jeandler a dit…

Navrance n'est pas sans espérances.
Cela dépend de nous tous, l'union faisant la force.