mercredi, mars 29, 2017

Cheminant, charriant

la brise fraîche
sur le cou, les yeux en bleu,
argent embarqué
un peu, juste un peu d'argent (en avons besoin, enfin pas tous), et dans un nouveau petit train qui arrive à être plus laid que le précédent

la mue estivale frémit légèrement

5 commentaires:

Claudine a dit…

Quelques jours en bleu intense

Dominique Hasselmann a dit…

C'est curieux, cette manie des mini-trains en ville, comme s'il n'existait pas d'autres moyens de transport en commun...
Il y a un côté Eurodisney assez ridicule dans ces convois, non ?

brigitte celerier a dit…

l'ambition de l'ancienne municipalité : tourisme genre ville d'eau et difficile de revenir en arrière - ça s'est installé (et accessoirement ça rapporte un peu)

Arlette A a dit…

Chemin faisant...

jeandler a dit…

Suivre le train-train sans savoir où il nous conduira.