mardi, mars 21, 2017

le premier jour du printemps

Poussant les volets bleus, à l'heure de la tartine de gingembre, un ciel d'azur où flottaient lentement dans l'air immobile quelques impalpables écharpes blanches.
Les petits personnages de Titou se préparaient à faire venir le printemps.

mais nous avons encore le temps de l'espoir avant le mai fleuri (quand cette année il ne restera sans doute que la nature pour nous consoler un peu), il n'était que dans les vitrines,

en évocation violemment peinte sur une table rouge,

ou, par la grâce des jardiniers et des serres, dans quelques bacs.

Mais parfois il éclatait librement en jaune joyeux,

cependant que, sur ma place, mon platane favori se paraît d'un minuscule frémissement vert tendre.

13 commentaires:

Schulthess Eric a dit…

Ravissant tout plein, Brigitte 😊

brigitte celerier a dit…

tout mignon et tout neutre :-)

Arlette A a dit…

Mais c'est charmant tout ça , qui redonne des couleurs à la vie

brigitte celerier a dit…

un certain besoin sur les bords

jeandler a dit…

Diogéne cherchait, en vain, un homme en sa cité.
On peut, de même, y chercher le printemps, avec ou sans lanterne.

Godart a dit…

Merci à la nature consolatrice.

Dominique Hasselmann a dit…

les couleurs chatoient, printemps à l'unisson...

brigitte celerier a dit…

il (le printemps) elle (la nature) dont ce qu'ils peuvent
et merci à eux (et ma gratitude à vous pour votre passage)

tanette2 a dit…

Les personnages de Titou ouvrent bien le bal de cette belle série printanière.

Marie-christine Grimard a dit…

Frémissements fleuris et promesses tenues !

chri a dit…

IL nous tourne autour, il ne va plus tarder maintenant, il rôde, il est presque là.

Monique Andrisson a dit…

Merci pour ce beau texte c,est agréable de vous lire et ces belles photos je me sens revivre enfin le printemps est la

Monique Andrisson a dit…

J,attendais depuis si longtemps de voir les premiers bourgeons les petite s violettes enfin il est la