jeudi, avril 06, 2017

images d'un matin

Un petit mistral
pour qu'advienne lumière
éblouissement
Dense feuillage
Des platanes s'envolent
satanés chatons
et partagée suis
entre agacement et joie
une file de jeunes barraient la place, attendant de pénétrer dans la mairie, en quête de jobs d'été, et les restes du spectacle Verdi,
  étaient chargés sur un camion.

7 commentaires:

Dominique Hasselmann a dit…

Verdi s'en allait verdir ailleurs...

Arlette A a dit…

Tout est dit dans ce flamboiement bleu dur Belle journée ici ..itou

brigitte celerier a dit…

espérons le... mais cet opéra contrairement à d'autres cette année n'était produit que par deux opéras (avec près d'un an de différence entre les deux programmations) et ne semble pas pour le moment être repris par un autre

brigitte celerier a dit…

Arlette mais pluie à cinq heures ici (et d'après ce que tu disais sur ton compte Facebook vraisemblablement à Toulon aussi)

Claudine a dit…

Ah ce bleu plaqué quel régal. ici il est pâle, l'air est frais et les arbres éclatent en fleur, les odeurs d'herbes coupées et de terre retournée enivrent

jeandler a dit…

Les platanes éblouis ne se penchent qu'en joie.

brigitte celerier a dit…

Claudine, vers quatre heures et demi : pluie (juste au moment où je pensais à arroser)

Pierre, ne se penchent guère mais ont commencé à m'envoyer des chatons qui entrent en groupe par la porte-fenêtre et viennent se poser dans tous les coins, et je rage contre eux (rituel de printemps)