mercredi, juin 21, 2017

dans nos rues

penser que ce n'est
qu'ailleurs, la canicule...
honte de ces peurs...
sourire de la pâleur
des rapaces réveillés
dans l'air de l'été
la beauté se fait lasse..
vie désagrégée


4 commentaires:

jeandler a dit…

Ne pas se noyer dans le vin même s'il est devant nous.

Claudine a dit…

Vie au ralenti, Bach en fond sonore

brigitte celerier a dit…

pas capable, serais malade avant et hors d'état de continuer à boire

Godart a dit…

" penser que ce n'est qu'ailleurs....", cette phrase me suffit et me remplit pour aujourd'hui.