samedi, septembre 16, 2017

Ce jour (ou ces jours)

Au bord du chemin
comme vieille pierre usée
attente de rien

reste que la pierre est grosse

3 commentaires:

Claudine a dit…

Croire aux mots du poète : l'inessentiel, lent ferment d'étoiles

Dominique Hasselmann a dit…

La pierre ne ment pas, dit-on... (surtout les promoteurs immobiliers)...

brigitte celerier a dit…

cette pierre ci (mais pas moi) était bien antérieure aux promoteurs immobiliers - elle est du genre qui leur pose problème en freinant leurs initiatives... mais là elle est ressortie au dix huitième siècle, au début de leur règne