jeudi, novembre 02, 2017

1er novembre

en ce jour j'ai lu
et puis j'ai levé les yeux
pour rêver à nous
à nous tous les petits saints
j'en suis certaine
petits saints à nos façons
douces ou rudes
cruelles ou rieuses
étranges étuis
de petite lumière
radieuse, cachée
ou que nous avons tuée
mais pas tout à fait
non pas tout à fait jamais
que nous devrions
avoir désir et force
de chercher et débusquer
sous vide ou mal
indifférence ou haine
pour être humains
Brigetoun en version neuneu, optimiste, aveugle volontaire, en risque de déceptions renouvelées, en protection, en égoïsme
mais pardieu, je l'espère, en combattante maladroite et sans espoir contre cruautés
en bouillie, quoi !
Et roue libre...
ains, n'en puis mais
image – ma petite compagne de Titou http://titouvergier.com/



4 commentaires:

Claudine a dit…

Oui, les vivants et leurs rêves

Godart a dit…

Oui, et malgré cette ambiance planétaire si angoissante, toujours garder une petite flammèche d'espoir.

Dominique Hasselmann a dit…

belle ode au courage...

brigitte celerier a dit…

Dominique, d'une qui n'en a pas