jeudi, avril 19, 2018

découvrir un atelier

Matin d'humeur inquiète, agacée, impuissante... un grand retard incompréhensible dans un transfert de fonds... qui prenait des proportions démesurées.
Comme j'avais découvert deux expositions qui ont lieu en ce moment dans Avignon, ai décidé d'émerger de l'antre dans notre jeune printemps et de me vider les idées (depuis ai eu une explication, reçu un semblant d'excuses et la promesse que le problème serait réglé, reste à savoir quand... c'est déjà un mieux, vais pouvoir faire quelques projets) 
et m'en suis allée vers le Cloître Saint Louis où se tient l'exposition de Jean-Claude Gérodez et son atelier Paroles de Feuilles... dont j'avoue je ne savais rien, et n'avais pas pris le temps de savoir quoi que ce soit http://cargocollective.com/gerodez/13459157
(pour tout arranger, suis désolée, mon appareil avait des caprices... j'espère que ce n'est que passager)
Première surprise, et agréable, je n'avais pas fait attention aux mots «et son atelier...» et dans la salle du rez-de-chaussée, ai circulé, seule, sous les yeux d'une dame charmante mais qui m'intimidait un peu, parmi les travaux, recherches et études, lréalisations et œuvres de dix-sept (ça je le découvre maintenant) élèves http://cargocollective.com/ateliersgerodez… ma foi ça donne envie de les rejoindre à l'Isle-sur-Sorgue (ateliers également à Paris, Aracachon et Dakar), juste envie passagère parce que ne serais certes pas à leur hauteur
En ai cueilli, un peu n'importe comment, trop, bien entendu, surtout de certaines et ne connais pas toujours les auteurs
Il semble que la grande toile pendue au milieu de la salle soit de Gisèle Lafuente
si je la compare – mais il y a parfois des traces d'entre-influence – avec ces oeuvres pour lesquelles j'ai photographié l'étiquette
Sur un des paravents qui permet d'exposer recto-verso des dessins et aquarelles des dessins de Mireille Tournillon (parmi mes préférées) accompagnés d'un petit texte de G. Gasiorowski
je crois que les toutes petites études exposées sur une des tables juste en face de ce paravent sont également de sa main
comme l'est ce grand nu exposé sur le mur opposé.
Au dessus de la table, ou proche, une huile sur toile sur les chemins noirs de Christine Agnese
à côté des trois poires de Jacqueline Begon
et d'une très grande huile sur toile d'Antonella Bonnefoy
Sur une autre feuille du paravent, je crois, une belle eau forte d'Edith Silve Réflexion
Parmi d'autres, sur le mur du fond, des gravures (techniques diverses) de Sylvette Gras (je crois que c'est elle qui m'a le plus intéressée)
L'ai retrouvée, avec, entre autres, sur le mur donnant sur l'extérieur du cloître, cette technique mixte (acrylique, fil et cendre) le passage
et, regroupés en plusieurs petits groupes, ses ouvrages de dame
Je ne sais de qui sont ces dessins plein de dynamisme cueillis sur une table
cueillis aussi : cette gravure sur lino de Martine Boivin
je ne sais plus très bien pourquoi, une huile histoire sans parole de Dominique Garnier
un croquis de je ne sais qui...
une délicate huile sur papier de Ludovic Bonnefoy (desservie par la photographie)
et, près de la porte, en sortant, à nouveau Edit Silve avec une huile sur toile.
Suis restée un moment, remâchant ma petite rage qui revenait, sous les arcades du cloître, puis j'ai tourné le dos aux platanes pour monter au deuxième étage à la découverte de l'oeuvre, variée, de Jean-Claude Gérodez (la mets en réserve)


7 commentaires:

casabotha a dit…

En espérant que votre transfert à 8 chiffres au Bahamas est bien arrivé...

Claudine a dit…

beaux travaux de dames, incite à la modestie oui, c'est bien ça.

Arlette A a dit…

Aime bien la définition de la peinture intime ...et les derniers croquis
Ah!!!Les contingeances ,pensées vers toi

Arlette A a dit…

Désolée rectificatif" contingence"c'est mieux

brigitte celerier a dit…

ben oui amies aga!ant et même un peu angoissant quand un virement met plus d'un mois… et c'est pas fini, mais en principe ne pas désespérer dit la banque (qui paiera pas mon loyer, ni frusques, ni festival, ni livres ni…) bon sourions
oui amies surprise et humilité en voyant la qualité

Françoise Dumon a dit…

Belle exposition, merci pour ce partage Brigitte. Cela donnerait envie de participer à cet atelier, si j'étais encore avignonnaise.

brigitte celerier a dit…

Françoise c'est à Sorgues l'atelier et puis si tu vas sur le lien que je donne tu verra qu'il y a aussi possibilité de quelques jours de voyage-immersion avec une insistance sur les carnets de croquis