mercredi, mai 16, 2018

Ai rencontré

en partant en quête d'un cadeau pour une petiote au menton pointu, au joli nom, dont les parents, qui ne me sont pas très proches, m'avaient fait le plaisir et l'honneur d'annoncer la naissance, m'en suis allée
rencontrant, saluant deux soeurs de ma petite bonne femme rousse en robe rouge de Titou
une vitrine condamnée avec élégance, rue Joseph Vernet oblige
dans une boutique bien classique la plus jolie et minuscule des robes qu'elle présentait (ai cédé)
le contact sur ma joue d'un chèvrefeuille redevenu sec mais qui ne sentait rien
en sortant de la poste une grande marre d'eau à la couleur cruelle

et puis, dans l'après-midi, en prenant courage avant d'aller trier ce que déduisais ou non (je deviens pingre) et de faire pour la première fois ma déclaration d'impôt en ligne, une bande large de deux carreaux de lumière tendre.

5 commentaires:

casabotha a dit…

La grande mare rouge eut-elle l'honneur de la baignade de Carcasse ?

brigitte celerier a dit…

comme elle doit faire au plus un cdm et demi d'épaisseur la baignade ne serait pas aisée

Claudine a dit…

Le rouge à l'eau est aussi une couleur

brigitte celerier a dit…

comme au sang ou au vin

tanette2 a dit…

Drôle d'idée d'avoir choisi le rouge comme couleur pour la mare...
J'aime beaucoup la première photo.