jeudi, décembre 06, 2018

Lumières diurnes

réveil très tardif, migraine et éternuements, un café chaud, une bonne dose d'activité et deux tartines de confiture plus tard, m'en suis allée pour quelques courses dans la ville
du passage de la colère samedi dernier il reste finalement des traces là où les containers ont illuminé la nuit de leurs flammes, mais la parade a été annulée... pour le plaisir de Noël gratuit, l'émerveillement des gosses restent les éclairages la nuit
pour le moment il y avait les squelettes des guirlandes éteintes, et, derrière, la lumière du jour dans l'automne tardif des arbres
et c'est d'elle et de leurs teintes que me suis régalée...
Trouvé en rentrant avec, entre autres, le Canard, le gentil petit facteur en bonnet vert et des lectures diverses
et puis j'ai écouté entre fou-rire et désespérance le premier ministre et Le Gendre (le président de groupe des LREM qui, par ses mots, sa compréhension des problèmes que rencontrent les désespérés en jaune, se révélait aussi hurluberlu qu'il semble l'être), les autres aussi, plus ou moins justes, plus ou moins éloquents, les sincères, les récupérateurs, j'ai été parfois d'accord, ai pensé que nous n'étions pas sortis «de l'auberge», peut-être seront-ils, au mieux, freinés dans leur entreprise de destruction.



8 commentaires:

casabotha a dit…

Confiture à quoi?
Vous mettez combien de temps en moyenne pour manger une tartine ?

Claudine a dit…

On croise les doigts

brigitte celerier a dit…

caqabotha, hier gingembre et ananas
durée entre deux minutes et une demi heure

brigitte celerier a dit…

Claudine, oui

Dominique Hasselmann a dit…

Recul sur les taxes mais maintien de l'ISF (contrairement à ce qu'une écervelée déclarait) : le cœur nucléaire du macronisme reste en place.

Samedi, on se demande si Monsieur le Président de la République ne va pas aller se réfugier à Brégançon : il a besoin de sauter dans la piscine ! :-)

brigitte celerier a dit…

j'ai vu une vidéo où il se faisait insulter et où les gens couraient après sa voiture (la colère déborde de façon inquiétante)
le petit boute-feu, même s'il a amélioré un peu en transformant les six mois en un abandon total, mais si tard que les gens voyant plus loin en sont à la justice fiscale et aux salaires - espérer que la pression se maintienne forte sans que les débordements la rendent inefficace

mémoire du silence a dit…

Oui je vous rejoins dans votre dernier commentaire.

Anonyme a dit…

Somebody necessarily lend a hand to make seriously
posts I would state. That is the first time I frequented your
website page and thus far? I amazed with the research you made to create this actual publish incredible.
Magnificent task!