mardi, mars 19, 2019

Deux haïkus, un tanka et musique pour un lundi


nez contre le vent
naviguent les nuages
le cou frissonne


à l'orée de nuit
la lumière balayée
visage rosi


jeune et beau il joue
le basson est beau velours
tendre et chaude voix
dessinant sur le piano
et le musicien danse
velours ou miel de sapin ou caramel brun ou soupe de poisson de roche, mais aussi la douceur de la voix de ténor de l'instrument.
Concert d'un ancien élève du conservatoire, Axel Benoît, premier basson solo de l'Orchestre de chambre de Lausanne, qui donne pendant deux jours, si j'ai bien compris, une master-classe au conservatoire, entre deux représentations avec ledit orchestre d'Ariane à Naxos (pour sa déjà belle carrière https://www.facebook.com/ConservatoireGrandAvignon/posts/2357718494278782 ).
Au programme humour, romantisme, virtuosité et harmonie avec Eugène Bozza (récit, sicilienne et rondo) Glinka (premier mouvement arrangé de la sonate en ré mineur pour alto) Weber (andante et rondo hongrois op.35) et sonatine-tango de Pierre Max Dubois.
Fierté des parents, fierté du professeur qui présentait le concert et a joué avec son élève l'air du barbier de Rossini, avant de souhaiter, tous deux, en musique, un bon anniversaire (qui sait Axel était peut-être dans notre ville un petit peu pour cela) au père du héros, Michel…
amitié chaleureuse du public et grand plaisir (plus encore que je ne m'y attendais) de Brigitte.

8 commentaires:

casabotha a dit…

tanka faire

Claudine a dit…

quel beau lundi

brigitte celerier a dit…

plutôt, oui

Dominique Hasselmann a dit…

Tanka la photo et quant au concert : réussite sans aucun doute ! :-)

brigitte celerier a dit…

Dominique, oui le basson résiste bien à la quasi solitude
zr la famille Benoit marie joliment talent et courtoisie

Arlette A a dit…

Plaisir ..a faire mentir le dicton nul n'est prophète en son pays

Michel Benoit a dit…

Merci Brigitte d'avoir été là, comme pour ton style élégant et délicat !

brigitte celerier a dit…

Arlette, cela ne s'applique pas aux plus doués (sourire)

Michel merci à vous (collectivement) d'être tels que vous êtes