dimanche, mars 17, 2019

Non à la dérégulation (économique ou climatique)

pour que les oliviers nous restent - et la vigne - ne deviennent pas nordiques...
pour que la nature nous aime et reste sage, que l'eau reste là où elle se doit d'être etc...
Bon, ça démarrait mal, me suis réveillée à six heures, rendormie très vite, n'ai émergé qu'à dix heures et quelques, si on peut dire émerger... carcasse avait opté pour ses ennuis habituels (que je ne saurais dire, mais qui rendent sortie prolongée un peu anxieuse) tout en gardant un peu de sa nouvelle lubie jambes... remise en marche du tout appliquée, un peu de présence internet, le ménage nécessaire
et m'en suis allée, chandail et manteau parce que frissonnante, pour trouver la ville éblouie et baignée d'air tendre... ouvert manteau, ronronné de plaisir, c'était juste délicieux
ai résolument refusé toutes les tentations de la braderie, aidée par mon côté futifu – ai grossi mais pas assez pour les tailles offertes -
et m'en suis allée dans le calme qui régnait rue Joseph Vernet une fois passée les boutiques, me battant avec mon appareil pour régler la vitesse de prise de vue...
Ma foi, étions assez nombreux, et bien sympathiques, ma foi j'ai tenu, en marchant de temps en temps sur le côté parce que le pas lent d'un cortège ne me valait rien.
Et puis m'en suis revenue, parce que arrivée sur la place, les jambes reprenaient le dessus sur la volonté et me donnaient un petit côté femme soule... mais bien contente.
C'était aussi joyeux qu'ensoleillé..
Viens de lire que Macron a décidé, après être allé au peuple, de se donner un côté légèrement vert... mais mon cher les paroles ne suffisent pas et votre peuple, je l'espère commence à comprendre que les discours et engagements n'ont aucun effet sur la dérégulation du climat. (Bon, moi ne me suis toujours pas décidée à ne plus passer mon temps sur internet, ne plus remplir Picasa de photos- tout ce qui va sur twitter est automatiquement stocké – à ne plus regarder de vidéos et même pas à ne plus en commettre – piteuses en plus – à garder une lampe allumée tout le jour pour ne pas vivre dans la pénombre fraiche de mes vieux murs, alors même si je ne pars pas en vacances à l'autre bout du monde, si je n'ai ni smartphone ni voiture et ne monte dans un véhicule qu'une vingtaine de fois par an en comptant large, si je tente de consommer local... ben je ne peux poser à la vertu, d'autant plus que c'est par goût)

11 commentaires:

casabotha a dit…

vous avez une empreinte carbone exceptionnelle

brigitte celerier a dit…

non à cause d'internet (mais c'est merveilleux pour les petites vieilles)

Marie-christine Grimard a dit…

Réconfortant qu’autant de personnes se mobilisent et souhaitent changer leur quotidien pour aider la planète !

brigitte celerier a dit…

j'espère que presque tous souhaitent changer er comportement ou pouvoir le changer - nous espérons surtout que les pouvoirs souhaitent le favoriser et au moins ne pas prendre des décisions qui aggravent les choses (par exemple en rendant la voiture impérativement nécessaire pour s déplacer, en éloignant les services publics, en rendant l'ordinateur indispensable pour la moindre démarche, en donnant le feu vert aux mines etc...

jeandler a dit…

C'est la faute à Voltaire, c'est la faute à Rousseau, chantait Gavroche, le nez dans le ruisseau.

Dominique Hasselmann a dit…

"Des décisions fortes doivent être prises..." a annoncé le skieur revenu à l'Elysée dare-dare (pas pour le climat, pour les manifs) : mais ce n'est pas lui, le décideur en chef ?

Il est vrai qu'Internet n'est pas très écolo par lui-même... Donnez-moi votre adresse postale ! :-)

Dominique Hasselmann a dit…

"Des décisions fortes doivent être prises..." a déclaré le skieur revenu hier soir dare-dare à l'Elysée : mais, le décideur en chef (après 18 mois de manifs), ce n'est donc pas lui ? Et il ne s'agit pas de climat...

Il st vrai qu'Internet n'est pas vraiment écolo : donnez-moi votre adresse postale ! :-)

brigitte celerier a dit…

Pierre je ne savais pas qu'on avait ces procurations de leur temps

brigitte celerier a dit…

Dominique, je croyais qu'il parlait de ses décisions à propos de ce qu'il croit avoir compris du débat encadré par lui (ou ni une réforme fiscale, ni le maintien des services publics, ni l'écologie - que l'absence de services publics met à mal - n'étaient sujets évoqués)
oui adresse postale, si ce n'est que les bureaux de poste et la distribution du courrier se raréfient

Claudine a dit…

adresse postale : on va s'échanger des petits papiers fleuris

brigitte celerier a dit…

compte tenu du nombre de commentaires que je jette (bien plus nombreux que les autres) ça ferait beaucoup de passages à la poubelle qu'est plus loin qu'un clic… mais on embaucherait des postiers