samedi, juin 15, 2019

À mon niveau

suis de plus en plus réduite aux bases de la vie
au temps qu'il fait, et nous avions ciel boursouflé, averse forte au petit matin et un grondement courant dans le ciel pendant que j'ouvrais le bocal de miel (petit sourire instinctif)
aux bases de la vie comme de prendre couffin et m'en aller vers les halles, 
calculant ce qui me permettrait de durer un certain temps sans trop peser (et m'en suis tirée avec un couffin bien lourd au bout du bras gauche et un sac souple rejoignant l'habituel, celui des papiers, du fric, des carnets, sur l'épaule droite) - temps de marche en déduisant arrêts environ une heure
La végétation de la façade présente toujours deux gros manques
et suis tombée en arrêt devant une expression qui, indépendamment de la faute d'orthographe, m'a laissée un peu rêveuse quant à sa signification profonde.
Suis d'ailleurs crâne en panne... et outre les soins habituels à l'antre et le repassage de tenues dans lesquelles vais avoir du mal à entrer, outre une écoute plus ou moins distraite de débats à l'assemblée, n'avais envie de lire que Sénèque, les grands sentiments, les grandes douleurs, les ambitions des puissants et puis
Moi
Je veux que ma terre me garde
Que ma maison soit sure et cachée
La vieillesse sied bien aux paresseux
Elle leur blanchit le poil
Sans gloire et sans risque
Ma destinée est petitement logée
Dans une bicoque étroite

(le choeur dans Hercule furieux, traduction de Florence Dupont) et oui y a pas de quoi être fière

11 commentaires:

Marie-Christine Grimard a dit…

Au contraire, je vois sur votre blog des tas de raisons d’être fière !

Brigetoun a dit…

ai besoin de coups de pied dans le derrière (ma vocation; contempler le bout de mon nez)

Dominique Hasselmann a dit…

Belle première photo...

Brigetoun a dit…

Dominique, l'aime bien mais pas très motivante...

Anonyme a dit…

La fierté n'est pas non plus un sentiment si recommandable - Sénèque est dans le vrai - ménagez-vous... PdB

jeandler a dit…

"Amandine", une pomme d'amour.

Godart a dit…

Le cœur est dans la faute et nous la rend attachante. France Terre ible, France Terre d'Asile.

Claudine a dit…

marcher c'est marcher dans sa tête et c'est conquérir le monde, surtout celui qu'on aime

Brigetoun a dit…

Pierre une pomme de terre sans intérêt (centriste) mais à côté il y a des Béa du Roussillon et c'est mieux

Brigetoun a dit…

Godart, merci pour cette belle interprétation,

Brigetoun a dit…

Claudine, pour être conquérante (et même en avoir envie - sourire) j'ai un sacré chemin à faire !