mercredi, juillet 31, 2019

ce matin dans les rues

me fallait aller
ai cheminé avec soeur lumière et soeur branche
avec frère mur tant fatigué qui perdait son enduit

avec petites soeurs ficelles abandonnées parlant d'images perdues

14 commentaires:

Anonyme a dit…

Belle fratrie

Brigetoun a dit…

n'est ce pas ?

Marie-Christine Grimard a dit…

Merci pour ces photos et belle journée à vous chère Brigitte

Lavande a dit…

Ça doit faire bizarre le grand calme après tout ce tohu-bohu !

jeandler a dit…

Que c'est triste Avignon après le Festival !

Brigetoun a dit…

merci - à vous également

Godart a dit…

Une famille de bric et de broc, une vraie famille quoi !

Claudine a dit…

bleu pastel sous le plâtre et le bleu du ciel

mémoire du silence a dit…

Ô !
Que j'aime ce dépouillement.

Brigetoun a dit…

Godart, oui toutes les familles, les vraies, rassemblent des éléments dissemblables, liés par quelques regards ou coutumes, parfois principes même si c'est en s'y opposant

Claudine, bleu pastel pour vous

Franck, jamais assez de dépouillement

Brigetoun a dit…

Lavande, oui … et surtout le changement avec les troupeaux de touristes de mon âge en guise de foule

Pierre, pas triste, calme… sauf les groupes de touristes ci-dessus… ce matin gens guillerets et vent moyen

mémoire du silence a dit…

Je ne sais pas avec qui vous me confondez régulièrement Brigitte, mais je ne m'appelle pas Franck cela me fait sourire à chaque fois. Je suis au féminin et me nomme Maria-D.
:-)

Brigetoun a dit…

Avec Franck Queyraud (un peu étonnée d'ailleurs parce qu'il commente très peu) qui sur tweeter est : @MemoireSilence… désolée

Dominique Hasselmann a dit…

Le dépouillement-vrai... (Aragon nous salue). :-)