mardi, juillet 30, 2019

Haïkus en chemin et compilation images

Balayage en bleu
les rues perdent leur décor
d'anarchie lasse
je me demandais
où recycler les cannes
et les frimousses
pour obéir au slogan
Après-midi de tentatives mail, téléphone, pour organiser rencontre entre trois infirmes du téléphone le vendredi entre des banlieues parisiennes et de bagarre avec mon ordinateur qui ne voulait rien savoir (problème câble souris) pour faire ce que voulais (bricoler une vidéo) avec un résultat très mitigé (bon me servira de mémoire)



7 commentaires:

Anonyme a dit…

Le bleu pur lave de tout

Brigetoun a dit…

ou éclaire tout y compris les recoins

Anonyme a dit…

c'était bien ce festival finalement - surtout quand il s'arrête (aussi) - en tout cas merci pour tout. PdB

Brigetoun a dit…

plus ou moins bien selon les années… ce qui maintient un peu la ville et lui donne son "identité"

Claudine a dit…

Le petit film avec ses citations résume bien votre chronique.

Brigetoun a dit…

l'éternelle, la bienveillante indulgence de Claudine !

mémoire du silence a dit…

Ce bleu
toujours
me happe